astuces pour négocier son salaire

Le contexte de l’emploi connaissant bien des difficultés, il peut paraitre difficile de négocier son salaire pourtant, il faut le faire rapidement. Pour être efficace, il faut choisir le bon moment et préparer ses arguments.

Le moment favorable pour négocier son salaire.

Comme dans toute négociation, il est préférable d’attendre que la personne qui recrute entame le sujet. De cette façon, le salarié se retrouve en position de force. Il suffira d’écouter attentivement les arguments qui seront développés par la personne et d’analyser toutes les données. L’écoute active sera un réel atout pour la suite de l’entretien. Lors de la première rencontre, mieux vaut ne pas aborder le sujet, attendre d’être sur que l’intérêt de son interlocuteur est bien réel, avant d’entamer la discussion, est mieux.

Se préparer à la négociation.

Il faut bien réfléchir à ses capacités par rapport à l’emploi afin de se faire une idée du salaire possible. Il faut être sûr de pouvoir être apte à remplir rapidement les conditions pour s’adapter au poste. Se renseigner sur les salaires pratiqués dans le secteur à compétences égales est une bonne base pour négocier. Pour accomplir cette démarche, les annonces et le résultat des enquêtes publiant les salaires suivant les secteurs sont une aide précieuse. Il est judicieux aussi d’étudier le contexte économique, la taille de l’entreprise et la région, pour avoir une vue objective. Cette façon de procéder témoigne aussi de la volonté d’efficacité et du professionnalisme.

Petites astuces pour faire une bonne négociation de salaire.

Garder bien à l’esprit ses prétentions salariales évite la tentation de céder aux concessions. Si le salarié reste juste par rapport à sa demande, il aura plus de chance de parvenir à son but. Il est conseillé de garder une marge de négociation afin de pouvoir dialoguer, 10 à 15% parait une fourchette raisonnable.

Cet article est tiré du site :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here