notaire ou avocat en droit immobilier

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que les avocats en droit immobilier et les notaires ont beaucoup de points en commun de part leur formation assez similaire dans le monde du droit. Au-delà des similitudes qu’ils partagent, il faut savoir identifier les différences qui existent entre eux pour bien choisir les services de chacun de façon plus adaptée.

Un cursus de base identique.

Que ça soit pour l’avocat ou le notaire, il est impératif de passer une licence de droit, ponctuée d’un master pour pouvoir exercer. Leur relation est toujours directe avec le justifiable. Dans leur rôle de conseillers juridiques, ils ont le devoir et l’obligation d’orienter leurs clients vers les meilleures solutions possibles, en prenant en considération les différentes lois en vigueur pour y parvenir. Par ailleurs, les deux sont assez polyvalents dans le domaine des requêtes légales et peuvent se spécialiser davantage dans leur domaine.

Que choisir entre l’avocat en droit immobilier et le notaire alors ?

La plupart des gens sont familiers avec l’idée de prendre en contact avec un notaire pour tout ce qui a trait au droit de l’immobilier et pourtant, il existe des avocats spécialisés dans le droit de l’immobilier. Ces derniers sont aussi compétents et proposent même parfois des honoraires nettement plus accessibles. Dans la plupart des cas un avocat en droit immobilier sera aussi efficace qu’un notaire pour remplir la tâche qui lui est confié.

Cependant, il existe au moins deux documents que l’avocat n’est pas habilité à certifier même si les services d’un cabinet d’avocats en droit immobilier sont généralement de très bonne qualité. Il s’agit de l’acte de vente d’un immeuble et le bail emphytéotique qui doivent obligatoirement être reçus par un notaire. Pour tous les autres contrats comme les baux, les promesses de ventes, les actes de cautionnements, les actes de cessions, etc… il est possible d’engager un avocat en droit immobilier.

Petit avantage pour l’avocat en droit immobilier.

Contrairement au notaire, l’avocat en droit immobilier n’est pas tenu de veiller aux intérêts des deux parties de l’acte, là où le notaire est obligé de faire preuve d’impartialité. Ce petit détail peut très vite être un argument en valeur de l’avocat en droit immobilier qui devient alors un véritable négociant pour ses clients. Son expérience en tant qu’avocat peut être alors mise à contribution tout au long du processus de vente ou d’acquisition d’un bien immobilier. Avec ces informations prises en compte, il ne vous restera plus qu’à vous décider sur la marche à suivre.

Cet article est tiré du site :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here