Vous désirez avoir une connexion plus performante, mais vous ne savez pas quoi choisir entre le câble et l’ADSL, sachez qu’en choisissant la formule adaptée chez un fournisseur d’accès internet qui propose des forfaits illimités avec installation gratuite, vous pourrez épargner sur votre facture de consommation Internet tout en profitant d’une connexion sans faille. Voici tout ce que vous devrez savoir sur la connexion Internet via ADSL ou câble.

 

L’ADSL

L’ADSL ou « Ligne Abonné Numérique Asymétrique » est la technologie d’accès Internet la plus répandue en France qui s’appuie sur le réseau téléphonique traditionnel. Elle permet de transiter des données numériques à l’aide d’une paire de cuivres d’une ligne téléphonique donc, les données numériques sont reçues indépendamment du service téléphonique grâce à un filtre branché sur la prise téléphonique. C’est une connexion asymétrique, les débits ascendants sont inférieurs aux débits descendants. L’ADSL est proposé par tous les opérateurs sauf Numéricable. Cette technologie est parfaite pour les personnes qui ont un besoin limité en Internet.

 

Le câble

Le câble coaxial est utilisé dans le cadre des connexions Internet grâce à la technologie HFC ou « Hybride Fibre Coaxial ». Il comprend un ou plusieurs liens en cuivre entouré d’une matière isolante ou d’un blindage dans une gaine en plastique. Cela permet d’éviter les interférences avec les parasites extérieurs. L’amplificateur est relié à un bâtiment au central téléphonique avec l’aide de la fibre optique. C’est après qu’il est raccordé au logement de l’abonné. Par rapport à l’ADSL, ses performances sont bien meilleures. La connexion par câble est proposée Telecom, SFR et Numericable. Le câble est fait pour les gens qui ont besoin d’un gros débit Internet pour télécharger, jouer, faire du streaming…

 

Les différences entre le câble et l’ADSL

La grande différence entre ces deux technologies repose sur leur débit, c’est-à-dire la vitesse de connexion Internet. Le débit maximum proposé par l’ADSL est de 15 Mbit/s, contrairement aux 800 Mbit/s pour le câble coaxial. Ce qui fait que ce dernier offre une vitesse plus rapide. Toutefois, avec la venue du VDSL, l’ADSL peut atteindre des débits maximums approchant les 100 Mbit/s, mais pour en profiter, il faut être à moins de 500 mètres du répartiteur téléphonique. Côté couverture, l’ADSL a l’avantage de couvrir près de 80 % du territoire avec 30 millions de lignes en cuivre or, le câble est moins présent avec seulement 14,5 millions de foyers éligibles. Concernant le prix, ces deux technologies sont proposées à peu près au même prix chez tous les opérateurs en France.

Cet article est tiré du site :

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE