le principe de la numérisation 3D

Retrouvez dans cet article, des informations utiles, afin de découvrir les avantages de la numérisation 3D
La numérisation 3D est une technique innovante permettant de capturer la forme d’un objet, afin que celui-ci puisse être imprimé en 3D.
Le rôle d’une imprimante 3D est donc de capturer les données d’un objet. On retrouve également des scanners 3D capables de capturer des informations spécifiques, telles les dimensions, les couleurs, ou encore l’aspect de l’élément en question.
La couleur d’une surface numérisée en 3D est appelée « une texture ». Les scanners 3D sont compatibles avec les logiciels de Conception Assistée par Ordinateur (CAO).
Un scanner 3D est capable de donner énormément d’information, comme déduire de la géométrie d’un objet. (rétro ingénierie).
Les scans 3D sont utilisés dans de nombreux domaines professionnels, notamment dans le secteur de l’aéronautique et de l’automobile. Cette technologie novatrice est également employée dans le milieu médical (sois dentaires…), ainsi que dans le monde du cinéma et des jeux vidéo.

Les différentes technologies de numérisation 3D peuvent être classifiées en plusieurs catégories, on retrouve parmi elles plusieurs types de scan 3D adapté selon chaque cas d’utilisation :

Le scan 3D par triangulation laser :

Par triangulation laser, les scanners 3D opèrent en utilisant la projection d’un rayon laser ou bien d’un faisceau laser.
L’avantage principal des scanners 3D à impulsion laser vient de leur capacité à pouvoir scanner en 3D des grands objets et environnements.

La numérisation 3D par lumière structurée :

Un scanner 3D par lumière structurée pratique une forme de calcul par triangulation. Un éclairage d’une forme connue du scanner 3D se trouve alors projetée sur la surface à scanner. Ce type de scanner 3D utilise de la lumière blanche ou bleue généralement par LED ou DLP (projecteur Digital Light Processing).

La numérisation 3D par photogrammétrie :

C’est une technique consistant à utiliser des images permettant de reconstituer en 3D une surface. Le scan 3D par photogrammétrie fonctionne en pratiquant une fusion entre des algorithmes de vision informatique et le calcul géométrique.
Le principal avantage de la numérisation 3D par photogrammétrie est la précision, ainsi que la rapidité d’acquisition qu’elle propose.
La photogrammétrie fonctionne également avec des environnements photographiés du ciel.

La numérisation 3D par contact

Le scan 3D par contact utilise une technique de « toucher de surface » de l’objet à scanner en 3D. Un capteur de contact est relié au scanner 3D.
Le scan 3D par contact est notamment utilisé lors de contrôles qualité de pièces sorties de l’usine, ou venant d’être fabriquées.
Le principal avantage du scan 3D par contact vient de sa précision, ainsi que de sa capacité à scanner en 3D des surfaces réfléchissantes ou transparente…

La numérisation 3D par impulsion laser

Les scanners 3D de type impulsion laser (nommés également scanners 3D par temps de vol ou encore Lidar), permettent de calculer la durée du laser projeté par le scanner 3D, lorsque celui-ci touche la surface à scanner.
Le principal avantage de ce type de scanners 3D, est sa capacité à scanner en 3D de grandes surfaces.

Cet article est tiré du site :

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE