crédits : pixabay

L’apprentissage d’une langue étrangère est devenu un enjeu majeur dans la société actuelle. Dans un monde ultra connecté, il est pratiquement impossible de percer si l’on ne maîtrise pas une voir deux ou trois langues en plus de celle maternelle.

Il fût un temps ou parler français et avoir quelques notions d’anglais suffisaient à faire carrière. A l’étranger on était plutôt indulgents avec notre baragouinage et les choses se passaient bien la plupart du temps. Cependant la société a évolué et avec elle la concurrence sur le marché du travail.

Internet a bouleversé toutes les frontières et les restrictions géographiques. Il est désormais possible d’avoir des échanges commerciaux ou de monter une affaire avec des collaborateurs se trouvant à l’autre bout de la planète. Il en va de même pour l’embauche, les entreprises multinationales ne se cantonnent plus uniquement à un recrutement dans le périmètre de leur siège social mais vont chercher le bon élément partout dans le monde. Peu importe que vous soyez français, indien ou chinois si vous êtes compétent dans un domaine vous pouvez trouver un emploi et travailler. La clé ici est la compétence, et la faculté de pouvoir parler une ou plusieurs langues en fait partie.

Une demande en croissance permanente

 

L’avènement d’internet a non seulement transformé le monde en un énorme village connecté mais il a aussi et surtout développé de nouveaux métiers qui n’existaient pas ne serait-ce qu’il y a dix ou quinze ans. Rédaction, traduction, optimisation sur les moteurs de recherche, graphisme, gestion des réseaux sociaux, on ne compte plus la quantité de professions qui se sont développées au cours des dernières années et vue la demande, cela ne risque pas s’arrêter d’aussitôt. N’importe quelle entreprise qui voit le jour et qui veut avoir du succès ne peut se passer d’un site internet, de le faire connaître et d’être présent sur les réseaux sociaux. Dès lors, si l’on ne souhaite pas développer sa propre société on peut proposer ses services et arriver à tirer son épingle du jeu. Pour cela il suffit dans un premier temps d’aller voir les offres d’emplois sur des sites d’embauche en freelance et regarder ce qui est proposé. Vous trouverez sûrement des demandes qui correspondent à l’une ou à plusieurs de vos compétences et pour lesquelles vous pouvez postuler. Une fois que vous aurez commencé un premier job et que vous l’aurez mené à bien, votre réputation va se faire et petit à petit vous en enchaînerez d’autres tellement la demande est forte.

La seule véritable barrière que vous pouvez rencontrer c’est de ne pas savoir parler au minimum un anglais acceptable car le plus souvent, bien que vous travailliez de chez vous, les échanges se font dans cette langue. Si chez vous c’est une faiblesse vous pouvez taper sur n’importe quel moteur de recherche « recherche professeur d’anglais » et trouver un prof qui pourra vous donner des cours en ligne pour vous mettre à niveau. Contrairement à ce que l’on pense, la langue de Shakespeare est assez facile à apprendre, il suffit de s’y mettre sérieusement pour parvenir rapidement à un résultat.

Internet a développé une toute nouvelle économie, il serait dommage de passer à côté simplement parce qu’on ne sait pas parler une ou plusieurs langues étrangères.

Quel matériel faut-il ?

Cette question peut vous sembler surprenante. Vous vous attendiez sûrement à lire un paragraphe sur une méthode révolutionnaire, pour parler une langue étrangère en quelques semaines seulement. C’est oublier un peu vite que pour apprendre dans de bonnes conditions, il faut du bon matériel. Vous vous en êtes certainement rendu compte avec les différents confinements. D’ailleurs, si vous êtes encore au télétravail, nous saurions trop vous recommander, au moment de votre pause café, d’aller faire un tour sur le site Télétravail Facile. Vous y trouverez tous les accessoires pour travailler dans des conditions optimales.

Pour revenir au sujet du jour, selon nous, il vous faudra deux choses essentielles. Elles pourront, soit dit en passant, vous être également utiles pour le télétravail.

  • un casque audio avec réducteur de bruit actif : il va vous permettre de vous isoler des bruits extérieurs et ainsi de mieux vous concentrer sur les phrases ou les mots que vous allez devoir apprendre.
  • Un micro : quoi de plus désagréable que de devoir répéter un mot ou de le voir mal transcrit, à cause d’un micro bas de gamme. Certains micros sont également capables de filtrer les bruits extérieurs, permettant au logiciel ou à vos interlocuteurs de vous comprendre. C’est plutôt une bonne chose, lorsqu’on apprend une langue, vous ne trouvez pas ?