Le far breton est un des desserts les plus réputés de la gastronomie bretonne. Il est comparé généralement à un flan, mais la texture est en réalité plus compacte. Bien que sa recette soit simple d’apparence, il faut tout de même respecter certaines règles si vous ne voulez pas le rater. 

Vous avez versé du lait froid

Au départ, vous devez mélanger les œufs avec le sucre de manière énergique avec une cuillère pour les faire blanchir. Ensuite, il faut incorporer progressivement la farine. La pâte durcit progressivement. Ensuite, il faut incorporer le lait. Mais attention, il faut qu’il soit tiède, car sinon vous risquez d’avoir des grumeaux. Résultat : une pâte non homogène que vous ressentirez à la dégustation. C’est la première des règles à respecter pour réussir sa recette du far breton.

Vous avez mis du beurre doux

Comme son nom l’indique, le far breton est un dessert breton. Utiliser du beurre doux est une hérésie. Dans la région, les amateurs de gastronomie et surtout de pâtisserie ne jurent que par le beurre salé. Si votre far breton a un goût très fade ou que vous avez à la dégustation cette sensation qu’« il manque quelque chose », c’est peut-être parce que vous avez utilisé du beurre doux.

Vous avez ouvert le four pendant la cuisson

On ne vous le dira jamais assez. La cuisine est une affaire de patience et il faut savoir respecter le temps indiqué sur les recettes. Or, la pâtisserie est une discipline encore plus minutieuse. La majeure partie des gens pensent que cela concerne uniquement le dosage des ingrédients. Malheureusement, cela s’applique au temps de cuisson et au respect de la température. Or, quand dans une recette de cuisine, il est spécifié de ne pas ouvrir le four, c’est une règle qu’il faut respecter scrupuleusement. Si vous l’avez fait pendant la cuisson de votre far, tant pis pour vous.