Quel est le rôle d’une assurance commerciale et quels problèmes couvre-t’elle ?

L’assurance commerciale a un rôle très important dans la gestion des différents risques générés par une entreprise surtout celles ayant une activité industrielle. Ce rôle est dans l’intérêt de l’assuré lui-même pour lui permettre de conserver l’équilibre de son patrimoine et de sauvegarder des intérêts extra patrimoniaux (santé, capacité de travail, …).

Rôle et risques couverts par l’assurance commerciale:

Les objectifs tracés par une entreprise peuvent être affectés par des événements aléatoires tels qu’un incendie, un vol, un retard logistique, …etc. Il est ainsi primordial de souscrire à une assurance commerciale pour protéger vos biens et votre responsabilité comme entrepreneur pour obtenir des indemnisations des conséquences financières de l’occurrence d’éventuels risques.

Certes, pour couvrir correctement la totalité des risques il faut opter pour des garanties d’assurance de type « tous risques chantier » mais qui sont coûteuses pour des petites entreprises. Par contre, il existe d’autres types de contrats au cas par cas ou par type de dommages causés:

  •  dommages corporels aux différents opérateurs;
  •  dommages matériels aux équipements de production;
  •  dommages aux équipes/outils de travail;
  •  impacts liés à la production (retards de livraison, une perte de clientèle, une perte de marge, …);
  •  impacts sur les biens publics, …etc.

Le contrat d’assurance:

Via la police d’assurance, l’assureur ou le groupe d’assureurs s’engage vis-à-vis de l’assuré, l’entreprise dans notre cas, à couvrir, moyennant le paiement d’une prime, les conséquences financières.

Ce contrat doit mentionner, entre autres, la liste des risques couverts, la prime à payer par l’assuré, les modalités d’évaluation du montant des indemnisations et du règlement des sinistres, a limite contractuelle d’indemnité, …etc.

Le contrat peut contenir des expressions telles que “Tous risques sauf …” ou “Tous risques de chantier“. La première sert à déterminer les exclusions listées et la seconde sert pour couvrir tous types de risques éventuels.

Responsabilité civile de l’entreprise:

Il existe une assurance dite “Assurance Responsabilité Civile“. Quand un dommage est subi par un tiers avec une réclamation de ce dernier ou une déclaration de sinistre de l’assuré à son assureur, l’objectif de ce type d’assurance est d’indemniser le tiers
des dommages subis du fait de l’assuré.

Le dommage causé et impliquant la responsabilité civile de l’entreprise peut être apparu plusieurs mois ou années après la réalisation du fait générateur du dommage. Ceci dit, des clauses sont rajoutés au contrat qui prévoient que le dommage doit être survenu après la première date d’effet de la police et avant sa résiliation ou après la résiliation du contrat mais dont l’origine est dans la période de garantie.

Les parasites que l’on rencontre le plus fréquemment dans les logements.

0

De nombreux dommages peuvent être causés par les parasites auprès des occupants d’une maison infectée. Parmi les plus souvent présents, les acariens seraient sources d’allergie, voire d’asthme chez certains individus. Pour leur taille microscopique, une habitation qui présente de l’humidité dans les coins douillets en disposerait. Leur prolifération se fait à l’aide de l’air saturé accompagnée d’une température ambiante de 20°C à 30°C à l’intérieur du logement.

Il n’est pas rare non plus de rencontrer des nuisibles véritablement gênants d’entre les petites bêtes rencontrées à l’intérieur d’un habitat. Les enfants attrapent aisément les poux de tête et risquent de les transmettre à tous les membres de la famille. Mais les classiques sont les puces du chat ou du chien dont les œufs tombent un peu partout, particulièrement sur le nid de l’animal. Leur éclosion se fait rapidement dans les endroits sombres pour devenir en un rien de temps des puces adultes. Ces deux espèces provoquent de fortes démangeaisons, parfois des réactions allergiques.

D’autres parasites existent également comme la punaise de lit. Elle s’incruste dans les bagages lors des voyages dans les pays aux climats tempérés et les hôtels comme les maisons connaissent par conséquent depuis quelques années une hausse propagation. Sa piqûre ressemble à celle d’une puce, ce qui pourrait ne montrer aucune marque ou au contraire, elle exposerait à une situation d’urgence. À noter qu’en une nuit, une punaise peut piquer jusqu’à une dizaine de fois.

De tous les insectes qui présentent une forte potentielle à véhiculer des maladies, essentiellement dans les pays tropicaux, il y a les moustiques. Les eaux stagnantes constituent une situation plus efficace pour leur multiplication. C’est la raison pour laquelle ils sont fréquents en été et en automne. Ils piquent d’une façon douloureuse et chez certaines personnes, ces démangeaisons peuvent causer des irritations.

Pour se protéger, chaque parasite a ses propres méthodes influentes. Par exemple pour tuer les moustiques, il ne faut pas avoir peur d’user d’insecticide à libération prolongée. Par contre en constatant la présence des puces, la procédure inclut essentiellement le traitement des animaux domestiques ainsi que le passage courant de l’aspirateur. Des gestes simples évitent en effet le port par inadvertance des punaises en éloignant des abords du lit les bagages que ce soit pour les déposer, pour les déballer ou pour les plier.

Dans tous les cas, l’insecticide est un passage obligé. Pour avoir un résultat plus approprié et dans un objectif plus fructueux, dans le choix des produits aérosols longue durée, un appel à un service d’extermination définitive de punaises de lit ou d’autres insectes s’avère nécessaire.

Une assurance hypothécaire : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

0

Acheter une maison fait sans doute partie des dépenses les plus importantes de la vie. C’est fort de cela que l’assurance hypothécaire trouve sa raison d’être. C’est un moyen permettant d’acquérir un bien immobilier d’une façon simple et rapide. Cette assurance vous offre des alternatives très abordables en matière d’achat de biens immobiliers. Cela aide en effet les particuliers à acquérir une maison plus tôt avec moins de fonds. L’assurance protège en fait l’investisseur ou le prêteur et non l’acquéreur comme on pourrait le croire. Cette protection porte sur toute éventuelle perte liée à une rupture des tranches de paiement de l’hypothèque.

Le coût de cette assurance est conditionné par deux choses, à savoir : le montant de la mise de fonds et le type d’assurance hypothécaire. À noter qu’il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance auprès des institutions financières prêteuses. La plupart du temps, les produits des banques ne correspondent pas à vos attentes et ne sont pas également avantageux économiquement parlant. À présent, penchons-nous sur les avantages qu’offre une assurance hypothécaire.

En premier lieu, on pourra dire qu’en cas de décès, l’assurance hypothécaire protège votre famille et les personnes que vous aimez. La dette hypothécaire de votre bien immobilier sera épongée intégralement par l’assurance hypothécaire si celle-ci est préalablement souscrite. Ainsi, vos proches seront épargnés d’un quelconque versement ou d’un remboursement et pourront continuer à vivre dans la maison en toute sérénité sans risque de saisie.

Dans ce même ordre d’idées, une bonne assurance vous protégera en cas d’invalidité ou de maladie grave. En effet, lorsqu’il vous arrive un accident par exemple, l’assurance devra prendre en charge les versements hypothécaires durant la convalescence. Cela étant, vous pourriez garder votre train de vie pendant cette difficile période. Ce faisant, on peut dire que l’assurance hypothécaire constitue l’une des variables clés d’une planification financière saine. Le type de police d’assurance est d’une importance capitale dans ce cas.

Les polices issues des institutions financières présentent quelques limites. On note un prix élevé et une faible flexibilité due à leur nature collective. Il s’agit de privilégier l’aspect risque plus que financier : on parle de sélection du risque. Cette notion renvoie à la tranquillité d’esprit, c’est-à-dire l’assurance de l’application des clauses de protection. Il arrive que certaines clauses offertes par les institutions financières ne soient pas respectées comme stipulé lors de la souscription. Somme toute, il est donc impératif de faire son possible pour être à l’abri des aléas : magasiner pour votre assurance hypothécaire après avoir obtenu votre prêt hypothécaire.

Besoin de lumière dans votre appartement ? Pensez aux portes vitrées.

Les portes vitrées regorgent de nombreux avantages qui se comptent à la fois sur le plan écologique, économique et sur le plan de la santé

Le plan écologique.

Afin d’alimenter nos pièces sombres ou obscures, on utilise généralement des ampoules, Led ou pas, qui sont une source d’énergie obtenue à la suite de transformation ou de modification de l’environnement. Alors que, modifier l’environnement revient à parler de dénaturalisation de celle-ci. Cependant, grâce aux portes vitrées qui laissent passer la lumière, l’intérieur de l’habitacle est éclairé comme si l’on se retrouvait à l’extérieur. Dans ce cas, installer des portes intérieures architecturales ou vitrées qui laissent circuler la lumière entre les espaces de vie peux s’avèrer être la meilleure solution. Grâce à elles, on peut profiter de la douceur de la nature depuis l’intérieur de la maison. On n’aura pas forcément besoin de détruire les arbres de la forêt qui nous préserve contre la déforestation pour en faire des portes en bois mais aussi, on économisera en courant, ce qui contribue à réduire l’avancée du réchauffement climatique. Les portes vitrées sont un moyen très efficace de lutter contre le réchauffement climatique qui ne fait que croitre depuis des années.

Le plan économique.

La porte vitrée, du fait qu’elle laisse passer la lumière, permet d’éclairer gratuitement l’intérieur de nos pièces grâce à la lumière naturelle, sans avoir besoin d’utiliser l’électricité, comme il est d’habitude. Il nous suffit simplement de tirer les rideaux et notre pièce est éclairée comme si l’on était à découvert. Ce qui aura un impact conséquent sur notre facture et par ricochet sur le budget du ménage quand on sait que la facture d’électricité constitue l’une des plus grosses dépenses de nos ménages. La porte vitrée apporte une solution notable au souci de comment baisser la consommation mondiale de l’électricité, et contribuer à la réduction de la pauvreté à travers le monde. Car il faut le dire, la facture d’électricité constitue une source d’appauvrissement chez certaines populations.

La santé.

La porte vitrée permet de profiter de l’air frais, lorsque le temps est doux et de se préserver des rayons du soleil lorsque le temps et chaud. Tout ceci en faisant des économies surs sa facture d’électricité. Grâce à elle, l’environnement se portera mieux car moins pollué. Ce qui accroitra la résistance en termes de santé des populations mondiales. Car il faut le reconnaitre, la plupart des maladies prennent leur source dans l’air et plus des actions seront menées pour éviter d’agresser la nature que la population se portera de plus en plus bien.

Votre futur système de vidéoconférence pour votre PME, comment bien le choisir ?

La vidéoconférence ou bien encore la visioconférence est un moyen de communication très pratique permettant une communication à distance. Très utilisée par les entreprises, cette nouvelle technique présente plusieurs avantages déterminants pour leur développement, notamment pour les PME. En effet, une vidéoconférence permet d’organiser des réunions, des formations ou des conférences à distance en procurant l’impression d’être tous présents dans la même salle. Économiseur de temps et de budget, elle évite les incessants appels téléphoniques, les fax, les mails et surtout les déplacements. Cependant, afin de profiter de ces atouts, il importe de bien choisir son futur système de vidéoconférence, notamment si vous êtes une PME. Pour cela, voici quelques conseils à suivre.

Votre futur système de vidéoconférence : listez vos besoins et vos objectifs.

Plusieurs PME s’interrogent, vu leur effectif, sur la convenance d’opter pour un système complet ou bien d’investir seulement dans un équipement dont le fonctionnement améliorera les fonctionnalités d’un ordinateur de bureau. Ainsi, pour calmer l’hésitation, vous devez tout d’abord vous interroger sur vos besoins et vos objectifs. Effectivement, si la nécessité d’établir une vidéoconférence réclame peu d’intervenants de façons ponctuelles, quelques équipements comme une webcam, une bonne connexion internet et un logiciel peuvent engendrer un service performant. Par contre, quoique vous soyez une PME, dans le cas d’une utilisation de plusieurs salariés, choisir un système « tout-en-un » sera la solution idéale. En effet, pour traiter des réunions de travail rassemblant une dizaine de personnes, il est nécessaire de s’équiper d’un système fixe de vidéoconférence HD installé dans une salle de vidéo-conférence. Que ce soit pour un système complet ou pour un équipement, un distributeur de matériel informatique, de vidéosurveillance et de téléphonie peut vous assurer la livraison.

Les spécificités techniques d’un outil de vidéoconférence.

Avant de choisir son système de vidéoconférence, il est primordial de prendre en compte quelques nombres de paramètres techniques. Cela peut également vous épargner de mauvaises surprises avant même que vous mettiez en marche le système. Pour cela, il faut donc bien vérifier les éventuelles difficultés de compatibilité avant d’investir sur un matériel de vidéoconférence complet. Effectivement, si la majorité des échanges vidéo de nos jours sont transmis par l’intermédiaire des réseaux IP, il est également possible que certains utilisateurs réclament des liens RNIS. De ce fait, il est obligatoire de mettre au point des passerelles spécifiques entre les plusieurs utilisateurs de la vidéoconférence. Vous devez également prendre en compte les imprévisibles problèmes de puissance de bande passante. Pour ce dernier, il convient de bien vous informer sur la quantité de bande passante internet nécessaire à votre visioconférence en fonction de votre nombre d’utilisateurs. En cas de problèmes de bande passante, vous devez contacter votre fournisseur internet.

Dans quels cas l’opération des dents de sagesse doit-elle être faite obligatoirement ?

0

L’extraction des dents de sagesse n’est pas toujours nécessaire, mais elle est parfois obligatoire. Quels sont ces cas dans lesquels l’opération doit être faite, de préférence dans un centre dentaire bien situé et facilement accessible à Laval ?

Que sont les dents de sagesse.

Les dents de sagesse sont au nombre de quatre, une de chaque côté de la mâchoire, tout au fond des arcades dentaires. Lorsqu’elles sont présentes, ce qui est de moins en moins le cas chez les jeunes générations, elles peuvent pousser très tardivement, même après 60 ans. Mais généralement, elles apparaissent entre 13 et 25 ans, via des poussées éruptives successives qui peuvent provoquer des douleurs dentaires voire de la fièvre. Elles peuvent également rester incluses toute la vie dans la gencive, ou bien être semi-incluses, c’est-à-dire qu’elles ne sortent que partiellement.

Quand faut-il retirer les dents de sagesse ?

Un manque de place.

Beaucoup de personnes n’ont pas assez de place dans la bouche pour permettre aux dents de sagesse de pousser correctement. Si elles forcent malgré tout le passage, elles peuvent alors déplacer les autres dents et notamment provoquer un chevauchement dentaire des incisives inférieures puisque c’est surtout le cas pour les dents de sagesse de la mandibule, c’est-à-dire de l’arcade inférieure. Cela peut mettre à mal tout un traitement orthodontique subi pendant plusieurs années, ou abîmer une dentition qui était à l’origine parfaite. Lors d’un traitement orthodontique, une radio panoramique est effectuée pour vérifier si les dents de sagesse auront suffisamment de place ou non pour pousser convenablement ; si elles n’ont manifestement pas cette place, elles sont alors extraites avant même d’être complètement formées ; on parle alors de germectomie.

L’apparition de complications.

Les dents de sagesse qui provoquent des symptômes ou des complications telles que des caries, des kystes ou des gingivites doivent elles-aussi être extraites. Le problème le plus fréquent est la péricoronarite, c’est-à-dire une inflammation des tissus entourant la dent ; celle-ci intervient quand les dents de sagesse sont à demi sorties, ce qui ouvre une voie d’entrée aux bactéries. Cela s’accompagne généralement de douleurs, de gênes, de difficultés à ouvrir la bouche voire à s’alimenter.

Une carie sur les dents attenantes.

Enfin, si une carie se développe sur la seconde molaire, il peut arriver que le dentiste préfère enlever la dent de sagesse afin de simplifier l’accès à le dent atteinte : une dent inutile est sacrifiée pour permettre de bien soigner l’autre. De même, si des caries se développent sur la dent de sagesse, celle-ci peut être retirée, en raison de la difficulté de traiter les caries sur ces dents, à cause de leur morphologie atypique.

Besoin d’un bureau pour lancer votre entreprise : les centres d’affaire sont faits pour ça.

Les entrepreneurs sont de plus en plus nombreux chaque année, de nombreuses entreprises et de nombreux projets sont en permanence en cours de lancement. Par contre, les nouvelles entreprises se retrouvent souvent en difficulté à défaut de locaux pour y installer leurs bureaux. Heureusement, les centres d’affaires sont actuellement beaucoup plus répandus dans les grandes villes, de façon à ce que les nouvelles ou anciennes entreprises puissent y trouver un emplacement stratégique et convenable au type d’activité qu’elles exercent.

Qu’est-ce qu’un bureau d’affaires ?

Un centre d’affaires est un établissement comptant des bureaux individuels ou collectifs à petites, moyennes ou grandes surfaces. Il est spécialement destiné à accueillir des entreprises, des entrepreneurs ou encore des créateurs à titre de location pour une durée bien déterminée. Notamment, de nombreuses prestations servies à la carte y sont proposées afin de faciliter le travail de l’entreprise. Notamment, on y propose la location de bureaux meublés, de salles de réunion ou salles de conférence, la procuration de domiciliation d’entreprise commerciale ou postale et bien d’autres encore.

Les avantages des centres d’affaires.

Louer un bureau privé tout équipé dans un centre d’affaires présentes de nombreux avantages. Sans compter le fait de bénéficier d’un bureau déjà meublé, l’entreprise a également l’avantage de la flexibilité sur la durée de location ainsi que d’une assistance et d’une maintenance sur les soucis techniques déjà compris dans les services proposés. Généralement, un équipement de qualité est aussi à la disponibilité de l’entreprise (connexion internet haut débit, imprimante, etc.). Mais surtout et avant tout, les centres d’affaires procurent une adresse accessible et bien placée.

Comment reconnaître un bon centre d’affaires ?

Pour trouver le centre d’affaires idéal, il est impératif d’évaluer la qualité de son emplacement en prenant en compte l’accessibilité et les différentes alternatives de transport pour y parvenir. S’assurer de la disponibilité de parking pour l’entreprise et pour la clientèle est à ne pas oublier. Ensuite, la qualité des locaux doit être vérifiée (propreté et design). Bien évidemment, les services proposés et les tarifs de location sont aussi d’une grande importance concernant le rapport qualité/prix.

Conseils pour les jeunes entrepreneurs.

Les nouveaux entrepreneurs sont souvent sujets à de nombreuses questions comme « est-il vraiment nécessaire de louer dans un centre d’affaires ? », « est-il plus rentable d’opter pour les centres d’affaires ? ». Il est important d’avoir un budget bien maîtrisé avant de se lancer. Mais en général, la location de bureau dans les centres d’affaires est toujours avantageuse, elle contribue à donner un prestige à l’entreprise et l’entrepreneur de faire un contrat de courte durée.

Les dents de sagesse : le mythe populaire dit qu’elles doivent systématiquement être arrachées, est-ce vrai ?

0

Nous avons tous tendance à croire que toutes les dents de sagesse doivent être arrachées afin d’avoir une belle dentition et surtout de ne pas souffrir. Or, cela reste un mythe populaire car il n’est pas systémique de devoir prendre rendez-vous chez le dentiste pour une extraction des dents de sagesse prendre rendez-vous chez le dentiste pour une extraction des dents de sagesse car certaines personnes vivent toute leur vie avec leurs dents de sagesse sans rencontrer le moindre problème. Ces molaires peuvent en effet ne jamais sortir de la gencive et donc ne représentent aucun danger pour le reste de la dentition. Dans d’autres cas, avec une bonne croissance, elles peuvent sortir naturellement et trouver leur place sans être obligé de les retirer.

Dans quel cas doit-on retirer les dents de sagesse ?

Très souvent, les dents de sagesse (que l’on compte au nombre de quatre, mais qui peuvent être moins nombreuses dans certains cas), ne demandent aucune intervention dentaire ou chirurgicale. Or, il peut arriver que ces dents de sagesse sortent en perçant les gencives et qu’elles causent des dégâts sur les autres dents. Dans d’autres cas, ces dents de sagesse peuvent créer des infections au niveau des gencives et causer beaucoup de douleur. Si elles provoquent des douleurs ou qu’elles représentent un danger pour le reste de la dentition, les dentistes décident de les retirer dans les plus brefs délais. Ce retrait peut être à titre préventif mais aussi pour d’autres causes, comme :

– Le manque de place : Lorsque l’arcade buccale n’offre pas assez de place pour bon alignement des dents, les orthodontistes retirent les dents de sagesse incluses, c’est ce que l’on appelle la “germectomie”. Dès l’âge de 12 ans, il est possible de subir cette intervention.
– La péricoronarite est une inflammation de tous les tissus qui protègent la dent et cette infection se déclenche souvent lorsque les dents de sagesse sont sorties à moitié. Elle provoquent alors une grande gêne mais aussi des douleurs et il est donc préférable de les extraire le plus rapidement possible.

Si aucun de ces cas n’est présenté et que les dents de sagesse restent sagement sous la gencive ou qu’elles sortent sans risque et sans danger, il n’y a aucune raison de les retirer. Même si elles n’ont plus de réelle fonction à ce jour, elles font tout de même partie de la dentition normale d’un individu. Aussi, leur retrait n’est absolument pas obligatoire et même si certains spécialistes le réalise par prévention, cela reste un sujet à débat.

Existe t’il des contrats d’abonnement à internet (fixe) sans formule ni engagement minimum ?

La loi Châtel offre à un abonné d’un forfait avec un opérateur téléphone et/ou internet de pouvoir résilier son contrat et ce, dans les dix jours qui suive le courrier de résiliation mais, malgré cela, s’abonner à un forfait internet sans contrat ni engagement minimum est-ce si facile ?

Pour l’internet mobile à l’aide des clés 3 ou 4G, cela ne pose pas de problèmes et pour ce qui est des offres d’abonnements à internet en fixe, de nombreux opérateurs proposent aujourd’hui des contrats sans engagements ce, avec des offres dites découvertes.
Par ailleurs, des fournisseurs d’accès sont de plus en plus nombreux à proposer des offres.
Mais offres sans engagement et sans contrat, finalement, pour l’internet en fixe, ça n’existe pas !

Les forfaits sans engagement proposés aujourd’hui par la plupart des opérateurs permettent ainsi aux personnes qui souhaitent souscrire à une offre, de pouvoir à tous moments résilier le contrat qui a été émis lors de la souscription et c’est à peu près tout.

En terme de c ouverture réseau, les opérateurs restent bien les seuls maîtres pour les types et débits de connexions, ainsi pour obtenir l’offre la plus adéquate à vos besoins, ce n’est pas si évident !

Le plus difficile reste donc la comparaison des offres disponibles et ce, en fonction des besoins, des attentes de chacun et aussi des opérateurs et fournisseurs d’accès qui deviennent aussi de plus en plus nombreux.
Mais globalement en terme de contrat d’abonnement à internet (fixe) sans contrat et ni engagement minimum, vous restez juste libre de changer d’opérateur mais pour tous les services proposés vous serez toujours contraint de payer un forfait mensuel qui dépendra aussi de la ligne téléphone, des propositions de débits, et aussi de la zone dont vous dépendez, groupée ou dégroupée. Les souscriptions à un internet sans engagement sont actuellement beaucoup plus nombreuses dans les offres mobiles, mais pour l’internet fixe, c’est encore quasiment inexistant.

Le consommateur reste donc encore et toujours lié aux propositions des opérateurs et /ou fournisseurs d’accès, la totale liberté pour l’accès à internet (fixe) n’est pas encore au goût du jour, la seule liberté reste celle de pouvoir changer plus facilement de fournisseur et ce, selon les offres car, dans la pratique, pour changer d’opérateur après un abonnement souscrit au préalable et malgré les lois, ce n’est pas aussi facile que cela n’y paraît.

S’abonner à un forfait internet sans contrat ni engagement minimum ne semble donc pas être encoure véritablement au goût du jour !

La rééducation vestibulaire : qu’est-ce que c’est ?

0

Vous souffrez de vertiges, de pertes d’équilibre? Connaissez-vous la méthode de la rééducation vestibulaire pour le traitement des vertiges
Sinon, cet article est fait pour vous:

La rééducation vestibulaire est un type de rééducation qui consiste à activer la plasticité du système nerveux central (ou névraxe) pour que ce dernier cherche de nouvelles façons de s’équilibrer face à une atteinte du système nerveux périphérique. Le traitement se fait à court ou moyen terme, pendant un mois à un mois et demi.
Cette rééducation s’opère par un ensemble d’exercices physiques à l’aide d’instruments tels que les fauteuils rotatoires, des générateurs de cibles opto-cinétiques, des plateforme de posturologie…dont le but est de créer des illusions sensorielles au système nerveux.

La rééducation par réalité virtuelle créée pose le sujet dans une réalité virtuelle (grâce à des lunettes de réalité augmentée) laissant croire à un moment de vertige qui pousse le système nerveux à se corriger par lui-même. Il existe différents environnements: une scène de nuit, derrière un volant, pendant un vol en parachute…

La stimulation optocinétique est un moyen de traitement où le patient est placé debout sur un sol dur et dans une pièce sombre. Des point lumineux tournoyant sont alors allumés autour du patient qui devra essayer par ses propres moyens à garder son équilibre. Cette stimulation augmente l’utilisation des données vestibulaires via les stratégies de stabilisation qu’effectueront le cerveau d’après les informations visuelles envoyées au patient.
Le troisième moyen de rééducation vestibulaire est le fauteuil rotatoire. Par ce moyen, le sujet est placé sur un fauteuil rotatoire et est flanqué d’une paire de lunettes (un dispositif semblable aux projections en 4D). Tandis que le fauteuil se mettra à tanguer de gauche à droite et inversement, de façon à créer un mouvement de rotation, le sujet perd rapidement ses sens au fur et à mesure que la rotation s’accélère pour atteindre une vitesse importante. Le fauteuil s’arrête alors brutalement et il est demandé au sujet de regarder un point fixe devant lui et d’indiquer à son thérapeute au bout de combien de temps la cible est bel et bien immobile et fixe à ses yeux.

Le dernier moyen est la simulation proprioceptive, où il est demandé au patient de conserver son équilibre, debout sur une plateforme mobile (framiral, equitest, satel…). Le but est évident de maintenir son équilibre le plus longtemps possible à chaque session.

Il est à noter que pour que la rééducation vestibulaire soit efficace, que le déficit vestibulaire soit stabilisé et non évolutif. Grâce à cette rééducation, les vertiges et sensations d’instabilités seront presque un lointain souvenir, ce qui peut éviter chez les personnes âgées de nombreuses chutes.