Changer ses habitudes de vie pour plus de bien être.

0

Le bien être passe parfois par des choix de vie. À une époque où le stress est souvent présent dans le monde de travail qui demande toujours plus de rentabilité et dans la vie à la maison, il est difficile de se sentir bien. La crise économique n’a pas arrangé cette situation bien entendu et beaucoup se tournent aujourd’hui vers un changement radical de vie.

Ce changement peut prendre différentes facettes, mais on note surtout un retour à la nature, aux plaisirs simples et parfois même à un nouveau départ sur le plan professionnel. Pour des raisons financières notamment, on assiste à un nouvel engouement pour les régions plus rurales et conviviales où la solidarité et le partage sont des mots qui ont repris tout leur sens.

Le travail à domicile prend doucement une place de plus en plus grande dans la vie des Français en particulier pour les femmes qui y trouvent de nombreux avantages. Cette manière d’exercer leur métier leur permet d’être plus proche de leurs enfants et d’éviter les frais de garde et de pouvoir bénéficier d’un espace de vie plus agréable à vivre, car plus important. De plus, les moments de détente au grand air, les balades en forêt et le jardinage permettent de se relaxer efficacement.

Chacun a sa recette pour essayer de survivre dans ce monde très difficile, les changements d’habitude passent par une façon de consommer différente. En effet, les gens ont bien conscience que nos habitudes étaient plus dommageables autant pour eux que pour les générations à venir. C’est ainsi que nous voyons naitre les jardins partagés en ville, les locations de voitures et autres objets aussi bien que la notion de covoiturage qui se développe très rapidement.

Boutiques en ligne : boom du e-commerce.

De plus en plus de gens sollicitent les boutiques en ligne pour faire leurs achats. Ceci n’est pas que le fruit du hasard, les grandes enseignes accentuent de plus en plus leur marge de manœuvre sur leurs boutiques en ligne. Les avantages sont évidents, on gagne d’abord du temps en évitant de se déplacer, ensuite on peut faire son choix de manière très large. Par ailleurs, on peut facilement comparer les prix entre les différentes boutiques et ainsi faire des économies très précieuses.

Les boutiques en ligne, aussi recensées sous le terme d’e-commerce, connaissent aujourd’hui une croissance annuelle à deux chiffres. Un chiffre qui fait évidemment rêver tout investisseur qui se respecte. Nous vous proposons une série de communiqués de presse autour du thème des boutiques en ligne. Vous serez tout sur les meilleures offres du moment, les nouveautés liées au e-commerce, les bons plans, les anecdotes, les nouvelles enseignes, les nouvelles marques, etc. Nous faisons le tri et nous apportons une information riche et variée pour tous, jeunes comme personnes âgées, hommes comme femmes…

Notre rubrique permet de rester en contact avec l’actualité relative aux boutiques en ligne de manière très large. Nous faisons le tour du Web et tentons de saisir l’essentiel, l’information clé qui permettra à l’internaute, également consommateur, de se faire une idée plus précise sur les boutiques en ligne. Nous lui donnerons les diverses astuces pour éviter les arnaques, pour acheter au meilleur prix, pour trouver sa marque favorite. Tout est là !

Implication de l’informatique dans les familles.

La plupart des familles possèdent un ou des outils informatiques et sont connectées à Internet. C’est un état de fait qui a pour conséquence de changer le comportement et la relation interne au sein de la structure familiale. De plus, l’informatique a tendance à isoler chacun des membres de la famille. Si les parents s’en sont souvent servis pour faciliter leur vie de tous les jours, ils finissent par y passer plus de temps qu’ils ne le voulaient.

Pour les enfants, c’est un moyen de communiquer avec leurs amis, de jouer avec eux. Quoi qu’il en soit, et quelles que soient les raisons, force est de constater qu’il est très facile d’oublier le temps lorsque l’on surfe sur Internet. Si la télévision avait en faisant son entrée dans notre quotidien bousculé la communication inter familiale, on peut dire que l’arrivée du PC l’a bouleversé à nouveau.

Paradoxalement, c’est aussi cet outil qui permet à des grands-parents, éloignés géographiquement de leurs petits-enfants, de se retrouver plus souvent et même de se voir, des cousins pourront maintenir le lien familial. On peut communiquer avec des personnes du monde entier que la vie ne nous aurait probablement jamais permis de rencontrer. Il a donc pour effet de rapprocher ceux qui sont loin et d’éloigner ceux qui vivent ensemble.

Il faut noter aussi que la consultation sur PC est une source de fatigue supplémentaire et non de repos et de détente. Les yeux sont sollicités et la vue fatigue vite et rien ne peut remplacer un moment passé à l’air pur ou sous le soleil. Avec les portables, la tentation est qu’il nous suive partout et c’est précisément ce qu’il ne faut pas faire, se déconnecter de temps en temps est important.

Les modalités du brevet ont changé en 2013.

Le brevet des collèges est le premier diplôme qu’un élève va acquérir. S’il n’a aucune incidence sur ses études à venir, il est important pour lui, car il lui permet de découvrir les conditions d’examen. Celui-ci est constitué par une partie contrôle continue tout au long de la formation du collégien et de l’examen final. La plupart des élèves obtiennent le brevet des collèges qui ne conditionne pas son entrée dans l’enseignement supérieur.

Ce qui a changé en 2013, c’est surtout les deux matières principales, les mathématiques et le français ainsi que l’histoire géographie et l’instruction civique. L’année dernière avait déjà vu l’introduction d’une nouvelle épreuve intitulée : histoire des arts se déroulant à l’oral et regroupant plusieurs matières comme l’histoire, les arts plastiques ainsi que le français. L’élève devait traiter un sujet en recoupant toutes les informations reçues au cours de sa formation. Ce qui nécessitait déjà une base de connaissance assez importante.

Pour le remodelage décidé dernièrement, l’épreuve de français qui dure trois heures portera sur une dictée plus longue qui se montera à 800 caractères au lieu de 600 précédemment. Pour la rédaction, deux sujets seront proposés et le collégien pourra choisir entre un sujet de réflexion et un autre qui demandera de l’imagination. La principale variation c’est que les consignes précises ne seront plus fournies. Elle sera accompagnée d’un questionnaire lui permettant de mettre ses propres réflexions sur le sujet.

L’épreuve d’histoire-géographie fait appel à une troisième matière l’instruction civique et c’est ces trois matières qui devront être traitées par l’enfant. L’épreuve de mathématiques sera constituée par un grand nombre d’exercices, conçus de manière indépendante de façon à ne pas pénaliser l’enfant. L’un d’entre eux sera plus complexe faisant appel aux connaissances et à un savoir-faire important.

Les journaux papier risquent-ils de disparaitre ?

Il est important de noter que l’information n’est pas une activité rentable en tant que telle. Les médias écrits vivent grâce aux investisseurs, des aides de l’état et notamment du fait des annonceurs à qui ils servent de vecteur pour faire passer leurs messages publicitaires ou les annonces. Depuis quelques années avec l’arrivée d’Internet dans pratiquement tous les ménages, les annonces et la pub ont trouvé de nouveaux supports.

Il est difficile pour la presse de se financer en ne vendant que son seul contenu, le Canard enchainé le fait, mais ils ne sont pas nombreux dans ce cas. Il est donc pratiquement impossible pour elle de se passer complètement de ses annonceurs. Le web a aussi changé la façon de “consommer” l’information. Ainsi de plus en plus, le lecteur réclame de l’info en continu et immédiate; or lorsqu’un bouclage est fini, d’autres infos tombent qui seront forcément publiées avec un décalage dans l’édition suivante.

La réactivité d’Internet a donc profondément remis en cause l’info papier. Ce délai très court avait déjà été introduit par la radio et même la télévision qui avaient un temps de réactivité plus court et qui tendent toujours à diminuer. C’est ainsi que l’intérêt des quotidiens diminue peu à peu et inexorablement. Heureusement les journaux mensuels ou même hebdomadaires ont toujours leur raison d’être en raison de l’investigation et des recherches faites pour produire des dossiers complets.

La disparition de France soir sous son format initial est déjà la preuve que le journal papier n’a peut-être plus d’avenir. Les medias vont devoir se battre et privilégier la qualité et des informations justes et investies pour survivre, car Internet regorge d’informations aujourd’hui. Beaucoup de journaux d’informations avaient déjà des sites d’informations bien connus sur Internet, c’est le cas pour Rue 89 et Libération par exemple.

Naissances printanières : quel prénom choisir ?

Avec le printemps, les naissances connaissent toujours un regain d’activité. En effet, la femme enceinte évite ainsi les chaleurs estivales et avec la facilité de programmer bébé, c’est la saison où le pic d’accouchement est le plus fort. Choisir un prénom n’est pas toujours facile et beaucoup de parents sont hésitants. On peut noter que l’originalité l’emporte souvent et parfois les officiers d’état civil sont obligés de saisir la justice, dans l’intérêt de l’enfant.

Le prénom suit l’enfant.

Beaucoup de parents ne pensent pas que le prénom choisi collera à l’enfant pour le reste de sa vie. Certains sont tout à fait appropriés à un enfant, mais beaucoup moins à un adulte. Les répercussions peuvent être importantes pour l’enfant quand il rentrera dans la vie sociale et le monde du travail. Le choix est complètement libre depuis 1993, cependant, il est tout de même encadré, il ne doit ni être grossier, ni ridicule. Lorsque la famille va faire la déclaration, il se peut que le prénom ne soit pas accepté dans l’intérêt de l’enfant.

La justice et l’attribution du prénom.

La justice peut être saisie si le prénom choisi présente un réel risque de moquerie pour le bambin. Le cas s’est produit par exemple avec Titeuf, la famille est alors tenue d’en changer, si elle ne le fait pas, ce sera la justice qui attribuera le prénom. Elle peut aussi intervenir quand l’association prénom et nom est préjudiciable.

Le prénom : Un choix réfléchi et important.

Il est préférable de faire attention au choix avant que la justice soit obligée de se saisir du dossier. Pour cela, éviter les prénoms de personnalités connues qui peuvent très vite poser problème particulièrement au moment de l’adolescence est nécessaire. De plus, faire bien attention à l’association du patronyme est souhaitable.

L’évolution de la cuisine et de la gastronomie en 2016.

0

En 2016, la gastronomie est présente partout, émission de télévision, journaux, blogs, l’art culinaire occupe une place prédominante partout dans la vie des Français. La France est depuis longtemps sacrée maitre dans cet art. L’imagination est au rendez-vous autant dans les restaurants que dans les familles. Différentes d’une région à l’autre, la gastronomie offre une palette riche et diversifiée pour nos palais.

Les émissions célèbres de la télévision comme un diner presque parfait ou Top chef connaissent un succès qui ne démérite pas au fil du temps. Mais dans la vie de tous les jours, quelle place occupe la cuisine. Il semble déjà que de plus en plus, elle s’oriente vers la recherche d’un naturel qui peut-être avait disparu durant un temps. Il semble que les produits du terroir retrouvent un regain d’intérêt. Les légumes oubliés ont ainsi fait leur réapparition dans nos assiettes.

La gastronomie ou la recherche d’authenticité.

La recherche d’un certain équilibre est une autre des préoccupations de notre époque. Après avoir longtemps mangé n’importe quoi, n’importe comment, il semble que la raison ait fini par l’emporter. On essaye maintenant de varier l’alimentation, de consommer régulièrement des produits frais, fruits et légumes ainsi que poissons par exemple. On revient à la préparation des repas pour stopper la consommation de plats traiteurs riches en graisse et en sucre.

Malgré la crise financière qui touche de plus en plus de familles, la tendance est au manger mieux. On découvre peu à peu que manger de la viande de manière excessive n’est pas bon pour la santé ni pour le porte-monnaie et les habitudes de consommation changent. De plus, les jardins en ville par exemple favorisent le retour à la nature et aux produits de la terre.

Comment négocier son salaire à l’embauche.

0

Le contexte de l’emploi connaissant bien des difficultés, il peut paraitre difficile de négocier son salaire pourtant, il faut le faire rapidement. Pour être efficace, il faut choisir le bon moment et préparer ses arguments.

Le moment favorable pour négocier son salaire.

Comme dans toute négociation, il est préférable d’attendre que la personne qui recrute entame le sujet. De cette façon, le salarié se retrouve en position de force. Il suffira d’écouter attentivement les arguments qui seront développés par la personne et d’analyser toutes les données. L’écoute active sera un réel atout pour la suite de l’entretien. Lors de la première rencontre, mieux vaut ne pas aborder le sujet, attendre d’être sur que l’intérêt de son interlocuteur est bien réel, avant d’entamer la discussion, est mieux.

Se préparer à la négociation.

Il faut bien réfléchir à ses capacités par rapport à l’emploi afin de se faire une idée du salaire possible. Il faut être sûr de pouvoir être apte à remplir rapidement les conditions pour s’adapter au poste. Se renseigner sur les salaires pratiqués dans le secteur à compétences égales est une bonne base pour négocier. Pour accomplir cette démarche, les annonces et le résultat des enquêtes publiant les salaires suivant les secteurs sont une aide précieuse. Il est judicieux aussi d’étudier le contexte économique, la taille de l’entreprise et la région, pour avoir une vue objective. Cette façon de procéder témoigne aussi de la volonté d’efficacité et du professionnalisme.

Petites astuces pour faire une bonne négociation de salaire.

Garder bien à l’esprit ses prétentions salariales évite la tentation de céder aux concessions. Si le salarié reste juste par rapport à sa demande, il aura plus de chance de parvenir à son but. Il est conseillé de garder une marge de négociation afin de pouvoir dialoguer, 10 à 15% parait une fourchette raisonnable.

Les enfants et l’actualité en ligne.

0

Les enfants sont de plus en plus souvent confrontés à l’actualité et très souvent à la violence. Faut-il les protéger, les accompagner pour faire en sorte qu’il la comprenne et ne l’intègre pas comme un comportement normal.

Tous nos médias diffusent des images d’une violence parfois insupportables pour les adultes et qui pourtant, que les parents le veuillent ou non, sont vues par nos chères têtes blondes. Il ne faut surtout pas se voiler la face, un enfant voit et comprend à leur niveau énormément de choses. Les enfants ont tendance à recevoir ces informations directement dans leurs corps, c’est-à-dire que ces émotions les atteignent très profondément et auront une incidence si les parents ne sont pas présents pour en discuter avec eux. L’échange les aidera non seulement à mieux comprendre, mais aussi à pouvoir faire intervenir un jugement.

Une présence est donc nécessaire pour leur permettre de faire face à ces images qui restent trop violentes pour leur degré de maturité. Il est important qu’un échange se crée de manière à ce qu’il ne soit pas seul avec son imagination, sa sensibilité face à de telles informations. Il n’a pas encore la faculté de mettre des mots sur les interrogations que la violence peut soulever chez lui. Il aura tendance à calquer ses réactions à celles de son entourage. Il est préférable dans tous les cas de protéger les enfants des images violentes qui nous entourent.

Les émissions violentes ou les informations peuvent avoir chez l’enfant de moins de 8 ans en particulier des conséquences que l’on ne maitrise pas encore. Il est en effet incapable bien souvent d’intégrer et de se représenter des enfants sans toit, des morts, etc. La brutalité est aussi due à l’irruption soudaine d’actes violents.

Les dangers du crédit revolving.

0

Avoir recours à un crédit dans ces temps très compliqués pour la plupart des ménages pour leur finance est une solution qui peut paraitre tentante. Le crédit revolving ou renouvelable, est assez facile d’accès et il peut permettre de régler des soucis passagers, cependant, il peut aussi avoir des conséquences graves.

Finir ces fins de mois ou faire face à un imprévu devient de plus en plus difficile à assumer aujourd’hui. Cette période de crise tant au niveau économique qu’au niveau de la finance ne permet pas aux familles de gérer le quotidien de manière stable et sereine.

Les réserves d’argent proposées par ce type de produits sont donc tout naturellement largement plébiscitées. Non seulement ils peuvent être souscrits auprès des banques, mais aussi dans les grandes enseignes commerciales et sur certains points de vente sur Internet.
Cette solution permet au fur et à mesure du règlement des mensualités de voir la somme disponible se renouveler. Une grande facilité d’utilisation en découle, car aucune démarche n’est à refaire pour disposer de liquidité.

La somme de cette réserve est fixée par contrat entre l’emprunteur et l’établissement prêteur. Comme tous les autres, ce prêt doit faire l’objet d’une offre préalable et ensuite déboucher sur un contrat, rédigé selon des règles fixées par la loi. Si l’emprunteur souhaite augmenter le montant de sa réserve, alors un autre contrat sera fait. Le taux effectif global appelé TEG doit être présent sur le contrat de manière claire. Il doit comporter la durée, les modalités de l’assurance ainsi que les garanties souscrites.

Important à savoir : le souscripteur peut à tout moment transformer ce prêt en prêt classique avec une échéance fixe. Il peut aussi demander la résiliation du contrat ou une baisse du montant de la réserve.