controle technique 2018

Aujourd’hui, nombreux sont les véhicules qui passent in extremis au contrôle technique. À partir de 2018, ces mêmes véhicules ne passeront certainement plus. Afin d’harmoniser tous les contrôles techniques européens, une nouvelle réglementation sera appliquée dans tous les centres français. Les points de contrôles seront bien plus nombreux et les voitures non entretenues se verront mises sur la touche. Plus onéreux, plus strict, préparez-vous à ce nouveau dispositif, car tous les possesseurs de véhicules seront touchés, sans exception.

En effet, que vous passiez votre contrôle technique à Lyon, Paris, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg ou ailleurs en France, la nouvelle réglementation sera appliquée.

Pourquoi faire un contrôle technique ?

En 1992, les premiers contrôles ont été exigés par les professionnels. Cela n’a en aucun cas pour but de simplement nous sous-tirer plus d’argent, mais bien de prévenir tous les risques sur les routes. Si vous choisissez de rouler avec une voiture défectueuse, vous engagez votre vie et celle des autres usagers. De plus, ce contrôle est également effectué pour préserver l’environnement, car les émissions polluantes peuvent devenir dévastatrices sur le long terme.

En 2017, plus de 120 points de contrôle sont analysés par des spécialistes. Les défauts qui en ressortent peuvent aller jusqu’au nombre de 450, voire un peu plus. Cette démarche est obligatoire. Tous les 2 ans, chaque propriétaire se rend dans un centre agréé. Selon les défauts qui en ressortent, ils ont ensuite 2 mois pour les corriger.

Le nouveau contrôle technique change la donne.

Désormais, ce ne sera plus 120 points environ de contrôle, mais plus de 130. Les défauts constatés s’élèveront eux à plus de 600. Pourtant, ce nouveau changement n’est pas le principal. Celui que tout le monde craint, c’est bien entendu la sanction encourue en cas de défaillance.

Il existe trois types de défaillances dorénavant : mineure, majeure et critique. C’est sur cette dernière que le nouveau dispositif de sanction se met en place. En effet, si vous avez des défaillances critiques constatées sur votre véhicule, le contrôle technique sera valide le jour même. Autrement dit, vous n’aurez pas l’occasion de rouler avec votre voiture le lendemain. Une mesure drastique qui amènera les garagistes à s’armer de patience face aux clients qui arriveront en « urgence » chez eux.

Si vous souhaitez éviter à tout prix de voir votre véhicule se faire sanctionner suite au nouveau contrôle technique en 2018, nous vous conseillons de prévenir les risques. Rendez-vous chez votre garagiste habituel et faites réparer les problèmes avant. Cela vous évitera de payer deux contrôles techniques.

 

Pour poursuivre votre lecture : ce qu’il faut savoir avant d’acheter un véhicule d’occasion.

Cet article est tiré du site :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.