crédit : pixabay

Vous venez d’obtenir votre diplôme en plomberie, et vous souhaitez commencer à exercer votre savoir-faire. Mais en tant que débutant vous avez besoin de quelques informations concernant le métier. Faut-il souscrire à une assurance ? Si oui, laquelle ? Les réponses à toutes vos questions sont ici.

Quelle assurance souscrire en tant que plombier ?

Le plombier est un artisan qui intervient dans la seconde partie d’une construction, c’est-à-dire lorsque le bâtiment a pris à peu près forme. Il est chargé de l’installation de la tuyauterie et du système d’évacuation des eaux usées. Il est aussi chargé d’installer robinets, baignoires et autres équipements de douche.

Mais à la fin des travaux, des dégâts peuvent survenir et le plombier peut être appelé à les réparer sur fonds propres s’il n’est pas assuré. Pour éviter d’en arriver à cette catastrophe, découvrez le type d’assurance décennale plombier auquel doit souscrire un professionnel.

L’assurance responsabilité civile professionnelle

Cette assurance protège le plombier tout au long de l’exercice de son métier. Elle le couvre contre les dégâts causés par lui-même, son matériel ou ses employés. Lorsqu’une négligence dans le travail est remarquée, la responsabilité du plombier peut être recherchée. L’assurance responsabilité civile professionnelle couvre donc les dégâts matériels, immatériels et corporels causés à un client ou toute autre personne dans le cadre professionnel.

L’assurance décennale

Cette assurance est obligatoire pour tous les professionnels exerçant dans la construction ou la rénovation. Le métier de plombier fait partie des cas concernés. L’assurance décennale est mise en jeu lorsque des dommages importants et graves surviennent à l’ouvrage. Les dommages importants abordés ici sont des dommages rendant le bâtiment inutilisable et nécessitant de grosses réparations. Il peut s’agir de fuite d’eau. L’assurance décennale prend effet à la fin des travaux et couvre le bâtiment sur une période de dix ans.

L’assurance biennale

L’assurance biennale est une assurance qui couvre les équipements d’un bâtiment sur une période de deux ans. C’est une garantie de bon fonctionnement qui protège l’artisan du dysfonctionnement des éléments dissociables du bâtiment. Dans le cas du plombier, les éléments dissociables sont par exemple les radiateurs, la baignoire ou encore les robinets.

Que couvre l’assurance décennale ?

Le plombier doit garder à l’esprit que ses installations peuvent causer de véritables dégâts au bâtiment, le rendant ainsi impropre à l’utilisation. Voici quelques exemples de dommages couverts par l’assurance décennale : mauvaise installation ou mauvais raccord du chauffe-eau, tuyauterie mal installée, soudures mal réalisées et autres dommages du genre.

Combien coûte l’assurance décennale ?

Pour souscrire à une bonne offre d’assurance, le plombier doit procéder à une comparaison des différentes assurances pour choisir celle qui lui convient le mieux selon son budget. La comparaison des assurances se fait à l’aide d’un comparateur en ligne. Notez que plusieurs critères sont pris en compte pour la détermination du coût de l’assurance décennale. Il s’agit du chiffre d’affaires, du nombre d’années d’existence de l’entreprise, de la forme juridique de cette dernière.

Le plombier doit souscrire aux assurances afin d’être mieux protégé lors de la survenue de dommages. L’assurance décennale est très importante, car elle couvre de graves dommages auxquels l’artisan ne peut faire face tout seul. Voilà pourquoi une insistance particulière lui est accordée.