Quelle entreprise n’a pas souffert des retards de paiement de ses clients ? C’est même la cause des 25 % des défaillances enregistrées récemment. Pour s’en prémunir, mieux les traiter, voire les supprimer, voici quelques astuces qui permettent de recouvrer ses créances à temps.

Vérifier la solvabilité des clients

Avant de traiter avec une quelconque entreprise cliente, assurez-vous d’abord de sa solvabilité. Cela veut dire, vérifier que ses coordonnées comme adresse physique, mail, numéro téléphone sont exactes et qu’elles sont à jour. Assurez-vous aussi qu’elle n’est pas sur le point de déposer bilan et qu’elle est bien inscrite sur le registre du commerce. Demander des renseignements auprès de sa banque vous permet aussi de connaître sa réputation ou l’existence d’effets de commerce impayés. Ainsi, vous éviterez de vous faire avoir.

Mettre en avant les pénalités de retard

Si tout est parfait et que vous lui avez accordé votre confiance, n’oubliez toutefois pas d’indiquer dans votre facture votre taux de pénalité de retard. Selon la législation en vigueur, celui-ci peut être fixé à 10 % de la somme due ou un peu plus bas, mais pas en dessous des 2,70 %. Il vous faut donc préciser clairement cet élément en le mettant bien visible dans le document. Faites de même pour le délai de paiement exigé. En cas de problème, l’envoi d’une lettre de relance de facture est toujours nécessaire.

relance facture

Proposer un escompte

Vous pouvez aussi proposer un escompte à votre client au cas où il souhaite payer avant la date limite précisée. En effet, c’est un des meilleurs moyens de l’inciter à s’acquitter rapidement de sa dette, surtout si la différence est relativement intéressante. N’oubliez donc pas d’ajouter une rubrique dédiée à l’escompte et à son taux dans votre facture.

Envoyer à temps les factures

Pour éviter aussi que votre client ne vous paie en retard, envoyez-lui à temps sa facture. Cela veut dire le faire pendant que le projet pour lequel il a besoin de vos services ou de vos produits est en cours. En recevant votre document à temps, votre client ne manquera pas de l’inscrire parmi celles dont il doit s’acquitter dans la semaine ou dans le mois.

Relancer le client

Comme dit auparavant, n’attendez pas la date butoir pour rappeler à votre client qu’il vous doit une facture. Aussi, n’hésitez pas à le relancer même quelques jours à peine après avoir envoyé la facture. Ainsi, il ne risque pas de l’oublier et le notera dans sa comptabilité. Pour que de votre côté, vous ne risquiez pas de l’oublier, une autre astuce consiste à utiliser un bon logiciel CRM dans lequel seront notées les coordonnées de vos clients. Vous pouvez ainsi les relancer facilement, par téléphone, par courrier ou par e-mail.

Proposer plusieurs modes de paiement

En proposant plusieurs modes de paiement à vos clients, vous mettez aussi toutes les chances de votre côté pour être payé à temps. En effet, si certains peuvent le faire rapidement par virement, d’autres pourraient préférer une autre méthode. Ainsi, en permettant à vos clients de vous payer comme il leur convient, vous évitez les risques de dépassement de délai.