Lorsqu’il s’agit d’investir, les français se tournent en majorité vers l’investissement immobilier. Placement intéressant qui permet de se constituer un patrimoine, l’investissement immobilier est également facilité par des taux de crédit qui ne cessent de baisser. Comment constituer son projet d’investissement et dans quels projets immobiliers investir ? Réponses dans cet article.

Constituer son projet d’investissement immobilier

Avant tout investissement immobilier, il faut établir un projet d’investissement. Ce projet consiste à déterminer de quelle manière vous allez réaliser cet investissement. Vous avez deux options : soit vous financez cet investissement cash, soit vous avez recours à un emprunt avec ou sans apport. Lorsque les taux d’intérêts sont bas, comme c’est le cas actuellement, il s’avère plus avantageux de recourir à l’emprunt.

Il n’est pas difficile d’obtenir un crédit de sa banque pour un achat immobilier. Il faut néanmoins que votre projet soit fiable. Le bien immobilier dans lequel vous souhaitez investir doit être au prix du marché, bien placé, et les revenus que vous pourrez en tirer, réalistes et supérieurs au crédit à rembourser. Votre dossier doit également être complet : avis d’impositions, relevés de comptes et bulletins de salaire.

Investir dans une SCPI

La SCPI, société civile de placement immobilier, est une structure d’investissement de placement collectif. Elle permet d’investir dans l’immobilier par l’intermédiaire d’une société de gestion. La SCPI permet d’investir dans l’immobilier, sans avoir à se préoccuper de la gestion de son bien. Elle s’occupe de trouver les biens immobiliers, de les gérer et de redistribuer à ses membres les loyers ou avantages fiscaux générés. L’apport de départ à la SCPI peut être de quelques centaines d’euros, qui vous conféreront des parts de la société.

Ces sociétés sont de plus en plus populaires chez les investisseurs de par leurs rendements élevés. Tout comme l’investissement locatif, la SCPI permet d’investir tout en défiscalisant mais sans la contrainte de la gestion du bien.

Les différents investissements immobiliers

L’investissement locatif

Investir dans un bien immobilier, dans le but de le mettre en location, est fortement encouragé par l’état. Pour cela, les investisseurs peuvent profiter de nombreux dispositifs de défiscalisation.

Dans le neuf

Investir dans le neuf présente de nombreux avantages. Les droits de mutation sont allégés (1,5 % contre 8 % pour l’ancien) et il vous fait bénéficier d’aides de l’État : exonération de la taxe foncière les deux premières années qui suivent l’acquisition et une réduction de l’impôt sur le revenu de l’ordre de 6 000 € max/an sur 6 à 9 ans. Cet investissement apparaît également plus rentable, car il attire les locataires et évite le plus souvent les mauvaises surprises.

Dans l’ancien

L’immobilier ancien présente également de nombreux atouts lorsqu’il s’agit d’investir dans l’immobilier. L’ancien a un prix au mètre carré inférieur au neuf, ce qui en fait un investissement plus abordable. Ces biens nécessitent la plupart du temps la réalisation de travaux, néanmoins ceux-ci sont déductibles de vos revenus locatifs imposables. Enfin, les immeubles anciens sont souvent situés en plein centre-ville, ce qui en fait des biens très demandés par les locataires.