pensez au financement privé personnel

Vous avez besoin d’emprunter de l’argent pour financer un projet ou terminer la fin du mois ? Cette demande d’ouverture de prêts peut être effectuée auprès d’une banque, d’un organisme privé ou d’un prêteur privé. En tant que consommateur responsable, vous êtes en droit de vous demander s’il est préférable de faire confiance à une institution financière ou plutôt d’avoir recours à un prêteur privé. Ce billet vous accompagne dans vos démarches pour un emprunt intelligent.

Le prêt : un danger pour les institutions financières.

Il faut l’admettre ! Accorder un prêt à un particulier n’est pas sans conséquence pour le prêteur ni sans frais. Voici les deux principaux inconvénients qu’engendre l’accord d’un prêt de liquidité pour le financement d’un projet :

• Le danger que le prêt ne soit pas remboursé par le particulier. Même s’il existe des assurances, les banques et les organismes financiers préfèrent jouer la carte de la prudence.
• Octroyer de petites sommes d’argent à un consommateur entraine des coûts (frais de gestion par exemple). Il est rare de trouver une banque qui accorde un prêt de moins de 1000€. Généralement, pour des sommes minimes, les banques autorisent des découverts bancaires.

Le financement privé personnel : comment ça marche ?

On trouve, à l’heure actuelle, deux types d’acteurs : les organismes privés et les prêteurs particuliers. Il est très risqué d’emprunter auprès d’un prêteur particulier, sauf si ce dernier est un proche ou si vous passez par un intermédiaire qui connait les différentes règles et le marché financier. En somme, vous l’aurez compris, si vous avez besoin de liquidités pour vous sortir d’une situation périlleuse, mieux vaut faire confiance à un organisme de prêt privé. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce dernier respecte les réglementations Françaises et, par conséquent, emprunteurs comme prêteurs sont protégés.

Les organismes privés offrent un service réel avec de nombreux avantages :
• La possibilité d’emprunter de petites sommes d’argent allant de 50 à 1 000 €.
• La possibilité d’emprunter même si l’on est fiché en Banque de France.
• La possibilité d’emprunter sans avoir de caution ni de garant.
• La possibilité d’emprunter sans justificatif à fournir.
• La possibilité d’obtenir son crédit dans de brefs délais.

Il s’agit, tout de même, d’un emprunt qui est soumis à des frais et à un taux d’intérêt. Il est, par ailleurs, bon de rappeler que chaque emprunt doit faire l’objet d’un remboursement. Évaluer votre capacité de remboursement avant de vous lancer est primordial pour ne pas tomber dans le surendettement.

Cet article est tiré du site :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here