nouveautés : les prothèses en 3d

Dans le secteur industriel, aérospatial, automobile et architectural, l’impression en 3D connaît déjà un grand succès. Ces dernières années, ce procédé révolutionnaire a également commencé à se faire parler de lui dans la médecine, surtout dans l’arthroplastie. En France, de nombreux établissements chirurgicaux se recourent à cette méthode à la pointe de la technologie pour restituer la mobilité originale de certains membres. Ce technique aura-t-elle un avenir à espérer ou est-ce un simple mirage ?

Prothèse en 3D : une véritable prouesse pour le secteur médical.

La prothèse 3D révolutionne le monde de la médecine. Cette technologie à fort potentiel a déjà permis de sauver et de faciliter la vie de nombreuses personnes amputées ou nées avec un handicap physique. Si au début, les implants se sont déclinés sous une forme standard uniquement et avec un nombre limité de formes et de tailles, aujourd’hui, il est désormais possible de fabriquer de prothèses ou d’orthèses sur mesure grâce à l’impression en 3D. Qu’il s’agisse d’une prothèse de hanche, de genou ou de bras, les patients n’auront donc plus à s’adapter à l’implant qui existe, mais c’est le contraire. Ce qui facilitera les tâches des chirurgiens et évite à mettre en danger la vie des patients. Il n’y aura pas non plus d’inégalités de longueurs pour les membres inférieurs, plus de douleurs post opératoires, ni de mauvais positionnement des appareils prothétiques qui pourrait entraîner des luxations.

Une demande en forte croissance.

Même si en France, l’utilisation des prothèses reste peu connue, dans d’autres pays, elle a déjà le vent en poupe. La première prothèse 3D a débarqué dans l’Hexagone le lundi 17 août 2015 lors de la réception d’un dispositif en plastique imprimé en 3D par Maxence, un petit garçon âgé de 6 ans qui est né sans main droite. Mais à partir de cela, le succès de cette révolution était au rendez-vous. En France, 100000 prothèses de hanches et 40000 prothèses de genou de ce type ont été posées depuis ce temps. Dans les cas d’orthèse du pied classique, une clinique comme cliniquepodiatriquedelaval.com en pose des centaines chaque année. Tout cela pour dire que la fabrication des prothèses 3D est un secteur en pleine évolution grâce à l’innovation technologique et à la croissance constante des demandes. La plupart des professionnels en chirurgie se recourent à cette solution grâce à ses caractéristiques qui répondent mieux aux exigences médicales que les techniques traditionnelles. Ces modèles permettent de réduire à la fois le temps de l’opération et le risque de découpes de l’os. Mais, les éléments que constitue une prothèse 3D sont similaires à ceux des prothèses classiques. Ils sont seulement conçus sur mesure pour correspondre à la taille et à la forme du patient.

Des prothèses 3D beaucoup plus sophistiquées.

La fabrication des prothèses 3D n’en est qu’à ses commencements. Grâce aux avancées technologiques, les fabricants des prothèses 3D ont pu concevoir des prothèses révolutionnaires qui vont au-delà de simples membres artificiels. Ils ne cessent de perfectionner et de personnaliser les prothèses de membres supérieurs et inférieurs afin d’offrir plus de confort et de praticité aux patients. Ces génies restent à l’affut des processus de pointe. Leurs idées sont, en effet, de donner aux personnes qui en ont besoin une main, un genou ou une hanche autonome et bien fonctionnelle comme avant. On découvre déjà sur le marché des modèles de prothèses 3D qui sont greffés directement sur l’os. Certains d’entre eux sont même connectés aux nerfs et aux muscles. Ils sont donc contrôlés par le cerveau. Certaines évolutions technologiques offrent même aux patients la possibilité de retrouver le sens du toucher. Ces personnes sont capables de sentir à nouveau la texture des objets. Lors d’un essai publié sur Internet, un patient a pu identifier l’orange des balles de tennis avec les yeux bandés.

Prothèses 3D : pour qui ?

Cette révolution technologique profite à toutes les personnes qui souffrent de diverses pathologies ou de handicaps naturels comme l’arthrose, le vieillissement, le surpoids, le mauvais alignement des membres, les accidents, l’amputation, les lésions graves, la polyarthrite avec usure des cartilages… En plus, les prix des prothèses 3D sont à la portée de tous. Il faut signaler que ce sont des sociétés dynamiques qui se consacrent à la fabrication de ces prothèses 3D. Ceci pour dire que ce n’est pas un simple mirage. C’est une technique à un avenir très brillant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.