le métier de chirurgien dentiste

Le métier de chirurgien-dentiste ne séduit plus les meilleurs étudiants ?

Les métiers liés à la filière dentaire ont toujours été perçus comme des professions valorisantes, mais au vu des problèmes rencontrés dans la médecine dentaire, son avenir semble aujourd’hui incertain. En effet, de nombreux chirurgiens dentistes sont aujourd’hui pessimistes quant au futur de leur métier. Et en ce moment, beaucoup d’étudiants se questionnent sur l’avenir de la médecine dentaire. Existe-t-il des raisons de s’inquiéter ? Quels sont les moyens pour s’adapter face aux changements ?

Les contraintes liées au développement du métier.

Force est de constater que les professionnels dans le milieu de la médecine dentaire sont confrontés à de nombreuses contraintes affectant l’exercice de leur profession même. En premier lieu, il faut savoir que le caractère libéral du métier tend à disparaître pour faire place à un salariat généralisé et obligatoire. Aussi, les charges et les tâches de gestion sont depuis quelque temps à la hausse. Le coût des investissements (ex. : radio dentaire…), des consommables (instruments à usage unique) et des soins ; ainsi que le coût lié à la gestion administrative et comptable, gestion du matériel et des stocks, gestion des patients et des rendez-vous… sont en forte hausse. En outre, les chirurgiens dentistes doivent s’adapter aux chaînes low-cost par le basculement des cabinets dentaires vers l’entreprise dentaire.

Les aspirants chirurgien-dentiste doivent s’adapter aux différents changements.

Malgré les contraintes rencontrées dans l’exercice du métier de chirurgien-dentiste, qui sont bien évidemment fondées, cette profession peut être gratifiante à condition de prendre les bonnes initiatives. Aujourd’hui, pour exercer une profession dans le milieu de la médecine dentaire, mieux vaut avoir des connaissances en matière de management et de gestion d’entreprise pour gérer convenablement votre cabinet. Il faudra penser à faire des investissements raisonnables et des dépenses maîtrisées en réduisant les charges de structures. Aussi, une concurrence entre les différentes mutuelles de santé est à prévoir vu que la sécurité sociale ne sera plus dans la dentaire. Dans ce cadre, les futurs chirurgiens-dentistes devront connaitre au préalable le contenu des contrats d’assurance pour établir les possibilités de traitement qui leur seront laissées. Mais le plus important est d’essayer de fournir un niveau de pratique d’excellence, en offrant des services de qualité, qui est d’ailleurs la meilleure garantie d’avenir, quelle que soit la profession.

Bien qu’il soit touché par quelques problèmes syndicaux et autres, le métier de chirurgien dentiste (un nettoyage régulier et des soins dentaires de qualité chez un dentiste) n’est pas promu à un sombre avenir. Néanmoins, il faudra résister aux conditions difficiles de l’exercice, recourir à une gestion rigoureuse et faire face à la concurrence des chaines bon marché.

Cet article est tiré du site :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.