traducteur ou interprète

Beaucoup de personnes ont tendance à confondre traducteur et interprète. Certes, ces deux métiers demandent des connaissances linguistiques, mais il y a des points de différence à mettre en exergue, car ils ne demandent pas les mêmes compétences. La première différence est que le traducteur traduit à l’écrit, tandis que l’interprète traduit à l’oral.

 

Qu’est-ce qu’un traducteur ?

Le traducteur est une personne qui travaille avec un texte et qui fait une traduction écrite, il ne sera pas amené à parler. En plus de maîtriser des langues étrangères, il doit aussi avoir une bonne connaissance en rédaction. Pour un traducteur, le travail prend un peu de temps, car il faut traduire le texte du mieux possible et de manière fidèle. Parfois, le travail demande des recherches. Il peut utiliser un dictionnaire pour réaliser une traduction aussi proche que le texte d’origine. Il travaille sur tous types de textes et de documents. Il peut faire une traduction d’actes juridiques, de livres, de site Internet, de diplômes, de notices techniques ou autre. Son travail nécessite une grande fiabilité et un respect total des nuances de la langue, et la qualité de la traduction dépend grandement de son professionnalisme. Si vous avez des textes ou des documents à traduire, approchez un un service de traduction professionnelle clé en main à Montréal.

 

Qu’est-ce qu’un interprète ?

L’interprète transfère à l’oral, et son travail se fait en temps réel, car l’acte de communication se fait dans l’immédiat. Il doit savoir bien s’exprimer parce qu’il participe souvent à des conférences ou à des réunions entre interlocuteurs de langues différentes ou travaille avec le secteur public (forces de l’ordre, les tribunaux…) ou des clients privés. Donc, il n’y a pas de marge d’erreur, surtout si c’est une interprétation juridique. L’interprétation se fait sans dictionnaire. Cela demande d’être concis, rapide, réactif et spontané. Pour cela, il faut maîtriser parfaitement la langue cible et la langue maternelle. À l’inverse d’un traducteur, l’interprète peut traduire dans l’immédiat sans préparation, et cela, qu’importe les types de conversations ou de discours. Il existe 2 types d’interprétation : simultanée où l’interprète travail au fur et à mesure du discours et consécutive où il prend des notes, et par la suite, fait l’interprétation. Pour conclure, on peut donc dire que l’interprétation n’est pas un métier de langue, mais un métier de communication et d’information.

 

Pensez aussi à lire Quel parcours pour devenir traducteur professionnel ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.