Vers une forte augmentation des tarifs de mutuelles santé en 2024

0
405

Les complémentaires santé, rouages indispensables de notre système de soins, s’apprêtent, une fois encore, à ajuster leurs barèmes tarifaires à la hausse pour l’année à venir ! Cette révision s’annonce, hélas, substantielle, impactée par une multitude de paramètres, allant au-delà de la simple hausse des dépenses de santé. On fait le point sur le sujet !

Une augmentation des charges significative pèse sur les mutuelles

Les mutuelles et complémentaires santé ne s’en cachent plus, révélant une forte majoration des tarifs, dès janvier 202 ! De l’avis de MMJ, cette fluctuation est attribuable à un dynamisme accru des dépenses de santé, stimulé par une inflation significative et une recrudescence des arrêts maladie. Mais elle est également le fruit des décisions prises dans le cadre de la politique de santé publique.

Il faut savoir que le transfert de charges depuis l’Assurance Maladie vers les organismes complémentaires s’annonce largement supérieur aux prévisions initiales. En effet, la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2023 avait tablé sur un transfert de charges de 150 millions d’euros dès cet automne, et de 300 millions d’euros en année pleine. Seulement voilà, ces estimations ont été revues à la hausse en juin dernier, suite à l’annonce d’une réduction des remboursements dentaires dès le 1er octobre 2023 par le ministère de la Santé. Cette augmentation du ticket modérateur en dentaire risque de grever significativement les comptes des mutuelles et autres complémentaires, à hauteur de 500 millions d’euros annuels.

Cela dit, le bilan final pourrait s’avérer bien plus lourd, s’approchant du milliard d’euros, en raison de coûts additionnels assumés par les organismes :

  • L’actualisation de la convention des médecins, entraînant une revalorisation de toutes les consultations de 1,50 € ; la consultation chez un médecin généraliste atteindra donc 26,50 € dès cet automne, impliquant un coût additionnel estimé à 100 millions d’euros pour les mutuelles ;
  • L’avenant majorant la prise en charge des patients à domicile, avec, notamment, une hausse de 10 % de l’indemnité forfaitaire de déplacement ;
  • La mise en œuvre progressive de la réforme « 100 % Santé », visant depuis deux ans à un remboursement intégral de certains soins par la mutuelle santé après intervention du régime général. Des extensions de cette réforme sont prévues dès janvier 2024, incluant les prothèses capillaires et les fauteuils roulants.

Les mutuelles haussent leurs tarifs en 2024

Sans surprise, les conséquences financières engendrées par ces charges supplémentaires incombant aux complémentaires seront incontestablement ressenties sur les tarifs. Une projection du cabinet Facts & Figures datant de mai dernier envisageait une élévation des cotisations de 6 à 8 % pour l’année 2024, une hausse moyenne pouvant même atteindre les 10 %. Pour rappel, en 2023, les tarifs avaient déjà connu une augmentation moyenne de 7,1 %.

Par ailleurs, notez que les répercussions des charges sur les mutuelles seront diverses, variant selon les organismes et les contrats proposés. Si votre contrat se trouve en déficit, signifiant que le montant des prestations dépasse vos cotisations sur plusieurs années, l’assureur peut décider d’augmenter la prime en raison de la sinistralité. Quoi qu’il en soit, nul ne sera épargné par cette inflation des tarifs.