covid consommation des français
Crédtits : Pixabay

C’est certain, la crise sanitaire en rapport avec la Covid-19 a changé beaucoup de choses, surtout la consommation des Français. Ils consomment modérément et de manière plus responsable. En clair, ils achètent mieux et privilégient les produits locaux. L’épidémie du coronavirus a eu des effets immédiats sur les achats et les modes de consommation de tous. Cette tendance va s’accélérer encore et s’ancrer durablement. Tout de suite, entrons en détail sur le sujet.

Les courses en ligne

Avec la Covid-19, les déplacements sont limités ainsi, les Français se sont tournés vers Internet pour acheter des produits de grande consommation. En effet, la majorité des supermarchés proposent de passer des commandes en ligne. Les achats peuvent être retirés en magasin, au drive ou livrés à domicile. Pour faire leurs courses en ligne c’est la livraison à domicile et le drive qui sont les solutions les plus privilégiées afin d’éviter les contacts et les risques de contamination. Le drive est bien ancré dans les habitudes de consommation, car il est rapide et pratique tout en étant répandu dans plusieurs points de vente. Les courses en ligne ont atteint un niveau incroyable en Hexagone pendant la crise sanitaire. Les ventes à distance sont boostées. Pour information, elles ont atteint lus de 110 milliards d’euros en Hexagone seulement l’année 2020. Si elles représentaient 9,8 % du commerce de détail en 2019, elles sont actuellement à plus de 13 %. C’est une tendance qui va certainement perdurer dans le temps pour le grand bonheur des commerçants. Ainsi, ils sont dans l’obligation d’améliorer leur visibilité et l’attractivité de leur site Internet.

Seulement l’essentiel

Pendant les confinements et les couvre-feux, les Français étaient privés de déplacements et de loisirs, ce qui fait qu’ils ont consommé moins. D’ailleurs, l’épargne accumulée est de près de 200 milliards d’euros. Ils ont surtout acheté des produits essentiels au quotidien. Toutefois, les produits phares sont les produits d’hygiène et de protection comme les masques, les gels hydroalcooliques, les savons liquides et solides ainsi que les produits pour désinfecter la maison (lingettes, eau de javel, gants de ménage…). Pour ce qui est de l’alimentaire, les denrées périssables ont été achetées en grand nombre comme le riz, les pâtes, le pain de mie, les produits surgelés, les conserves, les plats cuisinés… Privés de restaurants, les Français se sont mis à cuisiner ainsi, les levures, la farine et les sucres aromatisés ont connu un fort succès.

Faire soi-même

consommation des français pendant le covid
Crédtits : Pixabay

Obligés de rester chez eux, les Français ont dû apprendre à faire les choses par eux-mêmes, on parle de cuisine, de bricolage, de jardinage… Ainsi, ils ont beaucoup utilisé les tutoriels de recettes de cuisine en ligne, on a constaté qu’ils ont été nombreux à visionner des vidéos apprenant à faire soi-même son pain. Grâce à des vidéos, ils ont appris à faire leur propre pain… Ils ont aussi investi dans les petits électroménagers et dans différents appareils de cuisson comme les friteuses, les multicuiseurs, les minifours… En raison de la fermeture des salons de beauté, des barbiers et des coiffeurs, ils ont dû également acheter des tondeuses, des appareils d’épilation, des teintures pour cheveux… Ils ont également profité des confinements pour faire des petits travaux chez eux ainsi, ils ont été beaucoup à investir dans les outils de bricolage.

Consommation locale et responsable

Avec la Covid-19, les Français ont découvert les commerces de proximité pour faire leurs courses. D’ailleurs, il y a eu beaucoup d’initiatives afin d’aider les commerces de proximité à vendre en ligne comme le développement des circuits courts, les plateformes digitales de recensement de producteurs locaux, la livraison à domicile, la réorganisation des distributeurs à l’échelle locale… Ils ont opté davantage pour les produits made in France et locaux. Ils souhaitent une alimentation plus responsable et plus durable. Mais ils sont aussi nombreux à privilégier le bio. La crise sanitaire du COvid-19 a un grand impact sur la consommation des Français, c’est vecteur de sensibilisation pour les consommateurs qui portent désormais leur attention sur la transparence concernant la provenance des produits qu’ils consomment.