Les yeux sont la partie la plus importante du visage et les paupières sont capables de modifier de manière significative les caractéristiques du regard. La perte de fermeté de la peau autour des yeux peut donc donner au regard un aspect lourd, triste ou simplement fatigué. Ces effets sont le résultat d’un processus naturel de vieillissement des tissus, dans une zone où la peau est la plus fine de notre corps, associé au travail inlassable du muscle orbiculaire. L’objectif de la blépharoplastie est donc d’éliminer l’excès de peau et de graisse périoculaire, responsable de ce que l’on appelle les “poches”, tant au niveau de la paupière supérieure que de la paupière inférieure. La blépharoplastie supérieure consiste à réséquer l’excès de peau et à enlever les poches adipeuses, en laissant une cicatrice qui disparaît dans le pli de la paupière. Il n’est pas rare que le relâchement de la peau de la paupière soit associé à l’abaissement du sourcil, une imperfection fréquente surtout chez les hommes, dont la correction nécessite un soulèvement du sourcil, qui consiste à attacher, par quelques points de suture, la partie externe du muscle orbiculaire au périoste.borsa superiore

La voie d’accès à la blépharoplastie inférieure est placée quelques mm en dessous du bord ciliaire et la cicatrice sera donc pratiquement invisible ; la peau est délicatement décollée des tissus environnants, le sac adipeux excédentaire est retiré et la peau excédentaire est enlevée. Dans les rares cas où il n’y a qu’une protrusion des poches adipeuses avec une peau tendue et compacte, il est possible d’enlever ces poches en pratiquant une “blépharoplastie transconjonctivale”, qui prévoit une incision faite sur le bord interne de la conjonctive au moyen d’un laser au CO2.

La blépharoplastie, si elle est pratiquée individuellement et non dans le cadre d’un traitement plus complexe de rajeunissement du visage, peut être effectuée dans une clinique chirurgicale autorisée à pratiquer la chirurgie sous anesthésie locale. Les points de suture sont retirés au bout de 5 à 7 jours et, au bout d’une semaine, les hématomes sont généralement résorbés et un retour aux activités normales et à la vie de couple est possible. Si la blépharoplastie supérieure et la blépharoplastie inférieure sont pratiquées en même temps, le temps de guérison sera un peu plus long en termes de résorption de l’hématome (10-15 jours).

Un problème esthétique très courant est représenté par des cernes sous les yeux ou l’œil cerclé, un état qui n’est pas nécessairement associé à un excès de bourses adipeuses inférieures et qui, de toute façon, ne serait pas corrigeable par une blépharoplastie. Cet état, qui est dû à la présence d’une peau très fine qui révèle les structures veineuses sous-jacentes responsables de la couleur bleutée et du muscle orbiculaire qui apparaît, peut être corrigé efficacement par l’injection de graisse autologue ou par la technique du lipofilling ou par l’utilisation d’un produit de remplissage spécifique : la calciumhydroxyapatite.tear trough

Dans le cas du lipofilling, une petite opération chirurgicale consiste à aspirer une petite quantité de graisse d’une zone du corps et à l’injecter comme un produit de remplissage dans la zone à traiter ; cela permet de remplir le sillon et d’éliminer le teint bleuté car la graisse va recouvrir les vaisseaux sous-jacents. Cette intervention peut être considérée comme définitive car la graisse qui s’enracine reste en place pour toujours. Cette méthode peut également être réalisée en même temps qu’une blépharoplastie inférieure, lorsque la poche adipeuse à retirer est particulièrement volumineuse, pour éviter un effet d'”œil creusé”.
L’injection d’hydroxyapatite de calcium (Radiesse®) est au contraire une méthode ambulatoire qui exploite les particularités de ce produit de remplissage. C’est une substance qui, contrairement à l’acide hyaluronique, ne rappelle pas l’eau et donc son utilisation pour remplir le sillon ne risque pas de provoquer un gonflement inesthétique sous l’œil, comme cela arrive souvent avec l’utilisation de l’acide hyaluronique dans un tel endroit ; de plus le remplissage est blanc (contrairement à l’acide hyaluronique qui est transparent) et cela permet de couvrir le teint bleuté, comme déjà dit à propos du lipofilling. Dans ce cas, le traitement n’est pas définitif car le matériau est réabsorbé dans les 10 à 12 mois, mais il peut être répété de toute façon.

Enfin, la présence de rides au bord de la paupière inférieure, en l’absence d’un excès de sac adipeux, peut être résolue par un traitement laser fractionné, qui rend la peau plus compacte, ou par une radiofréquence fractionnée non ablative. Les traitements sont ambulatoires et sont effectués sous anesthésie locale ou avec l’application de pommades anesthésiantes ; ils impliquent généralement une rougeur parfois importante de la zone traitée pendant 2 à 4 jours, qui peut toutefois être couverte par un maquillage.