SEO Bing VS Google, quelle est la différence SEO ?

0
100

Alors que Google se concentre principalement sur le contenu textuel, Bing se concentre davantage sur le contenu dynamique tel que les images, les vidéos, l’audio (et même les composants Flash).

Quelle est la bonne stratégie de référencement pour un bon référencement Bing ?  

Les deux moteurs de recherche les plus efficaces sur le web sont-ils différents ? Comment assurer le référencement Bing quand tout le monde parle de Google ? Bien sûr, l’algorithme et la stratégie sont les mêmes, et nécessitent un peu de modélisation technique et SEO pour un référencement Bing-friendly.

Mais quand on y regarde de plus près, ces petites nuances peuvent changer la donne et potentiellement ouvrir de nouveaux marchés.

Nous avons sélectionné 5 facteurs à prendre en compte dans votre stratégie de référencement.

objectif? Faites-vous taguer sur Bing et Google, ou au moins pensez différemment à votre emplacement SEO Bing VS Google. Afin de cibler votre stratégie voir les différentes techniques sur https://www.article-sponsorise.com/.

SEO Bing vs Google : 5 Différences pour le SEO

Bing VS Google : un effet moins réactif, mais plus conservateur

La principale différence entre les deux moteurs de recherche est que Google change plus souvent son algorithme que Bing.

C’est l’une des raisons pour lesquelles Bing privilégie les sites Web établis plutôt que les nouveaux.

Les analystes estiment que les classements Bing sont mis à jour quatre fois par an. Une longue pente qui donne à l’utilisateur final le sentiment de plus de stabilité, même si les résultats peuvent être obsolètes.

Bing privilégie également les noms de domaine traditionnels et génériques (.com, .fr) aux nouveaux TLD (.site, .bank). Bing a donc tendance à fournir des résultats plus précis sur les pages socialement pertinentes.

Un facteur à prendre en compte en fonction de votre audience, de votre emplacement et de l’identité de votre marque.

Bing VS Google : bien moins profond et moins intuitif

Une autre grande différence pour l’optimisation SEO : Bing explore uniquement les 100 000 premières pages de contenu, alors que Google est connu pour ses recherches approfondies.

Par conséquent, afin d’attirer l’attention de Bing, il est important de placer des mots clés en haut de chaque page.

Cette logique granulaire doit également être répliquée au niveau de la structure globale du site. En fait, Bing Bot considère la page d’accueil plus précieuse que les sous-pages.

Autrement dit, Google est plus intuitif que Bing pour promouvoir des contenus optimisés au sein d’un cocon sémantique complexe.

Bing VS Google : plus de multimédia, plus de dynamique

Bing semble s’appuyer davantage sur ce qu’on appelle la “compréhension des actifs”, qui permet aux fichiers multimédias de renforcer la valeur d’un site Web.

Alors que Google se concentre principalement sur le contenu textuel, Bing se concentre davantage sur le contenu dynamique tel que les images, les vidéos, l’audio (et même les composants Flash).

Bing VS Google : bien plus social, et plus intégré

Une étude récente de SearchMetrics classe les métriques des médias sociaux parmi les 5 meilleures métriques de Bing, taquinant Google+. Les scores les plus élevés ont tendance à avoir plus de chiffres et de mentions.

De plus, lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur Bing, il peut immédiatement voir si l’un de ses contacts Facebook ou abonnés Twitter a recommandé ou noté l’entreprise ou le produit mentionné en relation avec sa question. Il en va de même pour les tableaux Pinterest pour les recherches d’images.

En ce qui concerne l’intégration des médias sociaux dans le SERP, Bing est clairement en avance sur Google.

Bing VS Google : plus local, plus ciblé

Enfin, les utilisateurs qui recherchent du contenu dans des zones géographiques spécifiques peuvent trouver que Bing fournit des résultats plus précis que Google. C’est l’un des inconvénients des nombreuses et fréquentes mises à jour de Google.

En fait, elles ont tendance à donner la priorité aux entreprises multinationales par rapport aux organisations locales.

Principalement à cause de la crédibilité, mais pour les acteurs locaux et leurs clients, cet aspect mérite plus d’attention.