Pourquoi les eaux de notre toit ne peuvent-elles pas être rejetées dans les réseaux d’évacuation sanitaire ?

0
184

L’eau de pluie peut être contaminée par des polluants lorsqu’elle entre en contact avec l’air (fumées industrielles) et après le ruissellement. Elles ramassent les résidus éparpillés sur les toits et les rues (hydrocarbures, pneus usagés, etc.).

Par conséquent, les eaux de pluie doivent être traitées avant qu’elle ne retrouve sa place dans le cycle naturel.

Fonctionnement du drainage des eaux de pluie

Le fonctionnement du drainage des eaux pluviales est dû à votre gouttière.

L’eau qui tombe du toit est recueillie dans le gouttière avant d’être évacuée. En fonction des précipitations de votre région et de la superficie de votre toiture, la taille de vos gouttières doit être adaptée.

Pour la partie horizontale on parle de l’aménagement du gouttière et pour la partie verticale, appelée aussi descente de gouttière, le débit est ajusté par rapport au diamètre de la descente.

Il est important d’avoir des gouttières en bon état : bien fixées, sans trous ni déchirures. S’il arrive qu’il y a de fuite, des eaux de pluie s’écoulent sur votre façade. Au fil du temps, cela peut causer de graves dommages à vos murs et de la moisissure peut se développer.

Au bout de la descente on retrouve la conduite d’égout : c’est un cube qui permet à l’égout de se raccorder aux différentes conduites d’évacuation souterraines.

En raison de la pente créée lors de l’installation, l’eau de pluie s’écoule à l’extérieur du terrain. L’eau de pluie est ensuite acheminée vers les collecteurs sur la voie publique.

Selon les communes, il existe des collecteurs d’eaux usées et des collecteurs d’eau de pluie ; ou un seul collecteur pour les deux, souvent appelé tout-à-l’égout.

La commune veille au respect de ses branchements car le réseau d’évacuation peut se faire de deux manières :

  • un réseau unitaire pouvant recevoir toutes les eaux y compris les eaux pluviales
  • un réseau séparatif : dans ce cas les eaux usées doivent être séparées des eaux pluviales qui sont sales.

Avec un réseau d’assainissement collectif

Votre maison dispose d’un système d’évacuation qui est raccordé au réseau d’assainissement collectif. Si vous habitez en zone urbaine, dans la plupart des cas, la ville vous oblige à raccorder votre système d’évacuation au réseau collectif, qui se trouve généralement sur la rue.

A noter que seules les eaux usées doivent être raccordées au réseau collectif. Mais dans la plupart des cas les eaux pluviales sont également déviées vers le réseau collectif réalisé par le couvreur rezé.

Avec un réseau d’assainissement individuel

Si votre logement ne peut être raccordé à un réseau d’assainissement collectif, plusieurs solutions s’offrent à vous. Il est à noter que vous n’avez pas le choix, la commune dans laquelle vous habitez vous dictera la solution.

Si la communauté le permet, la solution la plus simple est de drainer l’eau de pluie dans le drain communal à l’extérieur de votre terrain.

Il est possible d’avoir un tuyau d’évacuation des eaux pluviales qui répartit l’eau sur le sol s’il est de grande dimension. En fait, il est important d’éloigner l’eau de votre maison pour éviter le risque que l’humidité pénètre et remonte à travers vos murs.

Si votre terrain ne permet pas cette option, vous devez décider d’installer un puisard. Cette solution permet à l’eau de pluie de s’écouler sur votre sol sans risque de s’infiltrer dans votre fondation.

La profondeur du puisard dépend des conditions du sol. La fonction d’un puisard est simple : il est rempli de cailloux et l’eau s’écoule lentement sur les pierres puis ressort à travers la paroi perforée.