Les prévisions dans le domaine de l’immobilier pour l’année 2020

Qui dit nouvelle année dit peut-être projet immobilier à vouloir concrétiser. Si l’on observe des prix qui ralentissent dans certaines grandes métropoles comme Paris et Bordeaux, d’autres villes explosent, comme Lyon. Alors le prix de l’immobilier va-t-il augmenter ou au contraire, se tasser ? Voici notre analyse.

Une hausse globale des prix de l’immobilier

Qu’il s’agisse de l’ancien ou du neuf, les prix de l’immobilier poursuivent en général leur progression. En relevant cependant que cette progression est moins rapide sur le marché des appartements anciens que sur celle des maisons. Et pour cause, en 2019, l’amélioration des conditions d’accès aux crédits (recul des taux d’emprunt, baisse du taux d’apport personnel et allongement de la durée des prêts) ont eu pour conséquence une augmentation des tarifs des maisons.

Un ralentissement des prix pour 2020 ?

La bonne nouvelle, c’est que l’augmentation des prix des logements devrait se résorber en 2020. En cause, les ménages ne profiteront pas de conditions de crédit aussi avantageuses qu’en 2019 alors que les prix, eux, ne cessent d’augmenter. Avec les grèves que connait la France depuis début décembre, il y a de fortes chances de penser que le secteur de l’immobilier devrait être moins dynamique en 2020 qu’en 2019, et ce malgré des taux d’intérêt qui restent bas. On devrait constater une baisse des ventes dans le domaine de l’ancien, et on constate déjà un net recul du nombre de transactions immobilières dans 1/3 des régions.

L’évolution des prix de l’immobilier en fonction des régions

Il est intéressant de constater qu’à Paris, et ce malgré un prix au m2 plus élevé que jamais (il vaut plus de 10 000 € dans 14 arrondissements), la hausse annuelle des prix des appartements ralentit globalement. Ce qui n’empêche pas en revanche d’avoir d’importantes disparités en fonction des arrondissements. À titre d’exemple, le prix de l’immobilier dans le 7ème arrondissement est 50% plus élevé que dans le 19ème arrondissement. À Bordeaux, autre grande métropole dynamique, on assiste à une baisse générale des prix. Pourquoi ? parce que les acheteurs quittent le centre-ville pour aller s’installer dans des zones périphériques où les tarifs sont beaucoup plus abordables. Certaines communes affichent des prix qui sont jusqu’à 25% moins cher que dans la capitale girondine.
Il n’en est pas de même pour Lyon ni le Grand-Ouest, où la hausse des prix s’accélère. Dans la métropole lyonnaise, contrairement à Bordeaux, les personnes qui souhaitent s’installer en périphérie pour profiter de meilleurs prix se heurtent à des tarifs qui restent élevés, comme à Villeurbanne. Dans les grandes villes du Grand-Ouest, les stocks s’épuisent alors que la demande elle est en constante augmentation. Résultat, dans des villes comme Angers, Rennes, Nantes, Brest et Saint-Nazaire, le prix de l’immobilier augmente considérablement. Et cela concerne autant les centres-villes que les communes plus rurales.

Alors, faut-il investir en 2020 ?

Il est prévu qu’en 2020, le chômage continue à baisser et les taux d’intérêt devraient rester bas. Il est également prévu que les prix de l’immobilier en France augmentent de 1,5% au cours de cette année. Dans les 10 plus grandes villes de l’Hexagone, la hausse sera de l’ordre de 5%, y compris à Paris intra-muros, voire dans des communes de la petite couronne, où le projet du Grand-Paris commence à se faire ressentir. Dans les zones rurales, les prix devraient se stabiliser, avec une augmentation de 0,5%. On constate donc une fois de plus une disparité entre les grandes métropoles et les zones rurales.

Comment créer une Société civile Immobilière (SCI) ?

Face à cette évolution des prix de l’immobilier, vous avez peut-être de votre côté décidé de créer une Société Civile Immobilière. Voici comment créer une SCI en 5 étapes :

• Rédaction des statuts de la SCI (nom, nom des associés, objet social, capital social, durée de vie)
• Dépôt du capital social à la banque
• Publication d’une annonce légale dans un journal agréé
• Constitution du dossier d’immatriculation de la SCI en joignant la déclaration de non-condamnation, la déclaration des bénéficiaires effectifs, le formulaire M0, pièces d’identité, justificatif de domicile, attestation de parution, attestation de dépôt des fonds, etc…
• Dépôt du dossier au Greffe pour obtenir l’immatriculation de la SCI

Quels sont les avantages de la SCI ?

Créer une SCI présente plusieurs avantages. En premier lieu, les associés peuvent organiser leurs relations dans les statuts comme ils l’entendent, tout comme réunir les capitaux des différents individus et choisir le régime d’imposition des bénéfices de la SCI (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés). De plus, les charges et les coûts relatifs qui découlent de la possession de biens immobiliers sont partagés entre les différents associés. La SCI offre aussi la possibilité de diminuer le résultat imposable de la structure, en déduisant les charges liées à la détention de l’immeuble (frais de réparation etc…) et la transmission de patrimoine est simplifiée, avec l’option de cession des parts sociales.