Création d’entreprise : les étapes

Plusieurs personnes rêvent de fonder leur propre entreprise, mais beaucoup ne savent ni comment procéder, ni par où commencer. Ce qu’il faut constater, c’est que la démarche de création d’entreprise est parfois complexe et itérative, en fonction du type d’entreprise que l’on envisage créer. Les différentes réalités du processus peuvent parfois amener à réviser la taille de son projet, son coût, sa cible, ou ses ambitions. C’est donc à juste titre qu’il faut avoir une idée claire et précise des différentes étapes de création d’une entreprise afin d’optimiser le processus.

Comment dénicher la bonne idée pour une création d’entreprise ?

L’idée prend souvent l’aspect d’une intuition, d’un désir, ou d’un rêve qui s’approfondit et qui mûrit avec le temps. Elle peut naître d’une simple discussion pour aboutir à une création d’entreprise. Si elle est novatrice, il faut chercher à savoir si les futurs clients seraient prêts à l’accepter. Mais si elle est banale, il faut plutôt s’interroger sur sa réelle utilité par rapport à ce qui existe déjà sur le marché. À défaut de savoir observer le marché, certaines plateformes permettent de s’informer sur la faisabilité de son idée pour la création d’entreprise.

De façon générale, dans la démarche, quelques astuces aident à trouver la bonne idée :

  • ne pas se focaliser sur une seule idée ;
  • observer autour de soi ;
  • partir d’une passion ;
  • se documenter ;

Une création d’entreprise peut également s’inspirer d’un concept qui existe déjà à l’étranger. Dans ce cas, un voyage peut s’imposer pour aller découvrir comment ce genre d’entreprise fonctionne. Une fois l’idée trouvée, il faut la challenger, la peser. Il y a donc lieu de se mettre dans la peau d’un investisseur et d’imaginer les questions qu’il faut se poser pour savoir si cette idée d’entreprise est rentable, pérenne, et exploitable sur le moyen et le long terme. Après une étude de marché qui s’impose d’ailleurs, on peut maintenant s’appesantir sur son coût.

Quelles pistes de financement pour le projet d’entreprise ?

Dans la création d’entreprise, le promoteur n’est pas censé maîtriser tous les aspects techniques et financiers liés à son projet d’entreprise, surtout en ce qui concerne le coût. C’est pourquoi il est souvent recommandé de recourir à des professionnels du domaine. Au demeurant, il faut réaliser une étude de marché. C’est cette étude qui permet d’examiner la faisabilité et la viabilité du projet d’entreprise (plus d’informations sur Gataka)

A travers le montage d’un plan prévisionnel financier qui indique l’ensemble des dépenses et recettes prévisionnelles, on peut analyser la rentabilité économique de l’activité envisagée. Tous ces calculs permettent d’évaluer le coût total du projet de création d’entreprise. Une fois le coût connu, plusieurs possibilités de financement s’offrent au promoteur en dehors des apports des associés :

  • les voies classiques de financement : demandes de prêts bancaires, demandes de subventions (constituées des aides aux chômeurs pour la création d’entreprise), sollicitations de dons ;
  • les voies modernes de financement : le crowdfunding ou le crowdlending.

Mais avant de solliciter un quelconque financement, la qualité du business plan est importante.

Comment orienter la rédaction de son business plan ?

Le business plan ou plan d’affaires est un document technique qui retrace toute la stratégie commerciale et financière du projet de création d’entreprise. Il matérialise à la fois l’étude de marché qui a été réalisée, la présentation du projet, et le prévisionnel financier retenu. C’est, en outre, le document qui permet aux éventuels bailleurs de fonds de décider de s’engager dans ledit projet, au regard de certains éléments tels que le taux interne de rentabilité de l’entreprise.

Pour avoir un business plan de qualité, il faut que dans son contenu, les réponses aux interrogations suivantes puissent figurer :

  • Quelle est la cible du projet ?
  • Par quels moyens atteindre cette cible ?
  • Quelles sont les ressources nécessaires pour cette création d’entreprise ?
  • Quel effectif de client avoir au bout de la première année ?
  • Quels sont les éventuels obstacles et comment les surmonter ?

En dehors du business plan, d’autres étapes permettent d’aboutir à la création formelle de l’entreprise.

Comment formaliser la création d’entreprise ?

Formaliser son entreprise revient à lui donner corps non seulement au regard des catégories existantes, mais aussi au regard de la loi. En ce qui concerne les différentes catégories, le promoteur a le choix entre une entreprise individuelle ou une société. Il existe plusieurs types de sociétés pour une nouvelle création d’entreprise. Il peut ainsi opter pour une SA, une SARL, ou une SAS. Il devra rédiger les statuts de l’entreprise ou solliciter l’accompagnement d’un professionnel.

La création d’une entreprise nécessite enfin son immatriculation au registre du commerce et des sociétés. Cette dernière étape marque le début de la vie juridique de l’entreprise.