crédits : eric fort

Créer une entreprise est le rêve de nombreuses personnes. Si les idées d’entreprise ne manquent pas, la question du financement est généralement ce qui freine les entrepreneurs. Et pourtant, cela ne devrait pas être le cas, car il existe diverses possibilités pour y remédier. Découvrez ici 3 solutions pour financer son entreprise.

Le Crowdfunding avec Ayomi

Encore appelé financement participatif, le crowdfunding est une levée de fonds sur internet. Il peut se faire à travers Ayomi, une plateforme dédiée. Il revêt généralement 3 formes à savoir : le prêt, l’investissement et le don. L’avantage du crowdfunding pour le futur chef d’entreprise, c’est qu’il arrive à réunir une somme plus ou moins importante pour le démarrage de ses activités. Au fur et à mesure que les fonds sont virés sur la plateforme, il peut déjà s’imaginer sa future société. En ce qui concerne les contributeurs, ils arrivent à se faire une idée assez claire de leur participation. Il est important de noter qu’en cas de succès de la levée de fonds, il est possible que la plateforme prélève 5 à 12 % du montant récolté.

Les business angels

C’est un terme assez nouveau qui désigne des personnes de bonne volonté qui peuvent investir dans une idée d’entreprise. Généralement, il s’agit d’un cadre d’entreprise à la retraite ou en fonction qui souhaite mettre son argent à disposition d’un porteur de projet. Bien évidemment, un business angel prend la peine d’étudier les tenants et aboutissants de l’idée d’entreprise avant d’y investir. Une fois l’investissement fait, il bénéficie d’une part de la société et jouit des bénéfices.

Il est important de souligner que les business angels ne font pas uniquement un apport financier. Ils donnent également des conseils en développement et en gestion. Ce sont également des personnes qui mettent à disposition du porteur d’entreprise leur réseau.

Le crédit professionnel

En France et dans certains pays d’Europe, les gouvernements ont mis en place un crédit destiné aux professionnels. Ce prêt bancaire permet à certains corps de métier de couvrir leurs besoins. Avec le crédit professionnel, ils peuvent entre autres :

  • Acquérir des locaux ;
  • Acheter des équipements ;
  • Disposer d’un fond de trésorerie.

Un crédit professionnel peut s’obtenir sur une longue période ou en une fois. Une fois que la totalité de la somme est versée, le remboursement peut commencer. Ce dernier s’étale au maximum sur 10 ans ou moins selon la banque. L’entreprise peut également rembourser avant le délai imparti et obtenir des indemnités.

En résumé, la question du financement n’est plus un problème pour les entreprises qui désirent se lancer sur le marché. De nombreuses solutions sont à portée de main.