Lors de la création d’une entreprise, il est conseillé ou obligatoire d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Même si le compte bancaire personnel est plus courant dans la vie quotidienne, il convient d’utiliser un compte professionnel. Quelle est alors la différence entre les deux comptes ?

Quelle fonction a le compte professionnel ?

La principale fonction d’un compte bancaire professionnel est de garder et gérer le patrimoine d’une société. Même si pour certaines entreprises, la loi n’impose pas l’ouverture d’un compte professionnel, il est vivement conseillé d’en ouvrir un.

Un compte bancaire professionnel vous permettra de :

  • Séparer vos fonds privés et professionnels, ainsi que de faciliter la gestion de vos finances
  • Simplifier les tâches lors d’un contrôle fiscal
  • Simplifier la gestion de la trésorerie
  • Suivre en temps réel l’évolution des fonds relatifs à la réalisation du projet
  • Faire des encaissements et des décaissements par effet
  • Faire des encaissements de carte bancaire (exemple : carte bleue) par le biais d’un terminal de paiement électronique
  • Faire un traitement des effets
  • Obtenir une ligne d’escompte ou de découvert
  • Faire quotidiennement ou régulièrement une remise d’espèce
  • Avoir un carnet de remise de chèques
  • Faire un relevé bancaire régulier

différence entre compte pro et particulier

Comme mentionné ci-dessus, il n’est pas obligatoire pour toutes les entreprises de créer un compte professionnel pour y déposer leur capital social. Cependant, toutes les SARL, les EURL, les SA, les SAS doivent détenir un compte professionnel. Les autres sociétés ne sont pas légalement obligées de créer un compte. Ce compte courant professionnel permettra à l’entreprise d’avoir un certificat de dépôt de fond pour l’immatriculation. Par contre, les sociétés ne sont pas obligées de garder un compte après l’enregistrement des statuts.

Par ailleurs, les sociétés individuelles, micro-entreprise ou EIRL, ne sont pas obligées par la loi de créer un compte courant professionnel. Cela s’explique par l’inexistence d’un capital social pour ce genre de société. Ces entreprises peuvent donc utiliser leur compte particulier pour gérer leur trésorerie. Mais il est préférable de créer un compte professionnel pour séparer les dépenses personnelles et professionnelles et pour éviter la confusion lors d’un contrôle fiscal.

Quelle fonction a le compte personnel ?

Le compte personnel est un compte qui sert à encaisser les salaires et à gérer les dépenses. Aussi connu sous le nom de compte de dépôt, celui-ci relie une personne à la banque. Avec ce compte particulier, une personne peut également faire des virements et des prélèvements. Elle peut aussi encaisser de l’argent et déposer un chèque ou des espèces pour créditer le compte. Lors de l’ouverture du compte, la banque octroie une carte bancaire et un chéquier au détenteur.

Gérer un compte personnel est très facile. Le détenteur peut demander un relevé de compte à la banque pour connaître les activités du compte et le solde. Ces derniers sont également consultables sur Internet.

Par ailleurs, chaque compte est relié à un extrait de compte. Celui-ci permet de connaître tous les mouvements sur le compte tels que l’argent débité ou crédité. Chaque mouvement est daté et libellé.

Les différences entre un compte bancaire personnel et un compte bancaire professionnel

On distingue plusieurs différences entre un compte particulier et un compte professionnel, mais les principales différences sont : la possibilité d’obtenir des services adaptés aux activités d’une entreprise, le prix des opérations et le chargé de clientèle.

Les services

Pour les services, les entreprises bénéficient des nouvelles garanties qui sont seulement offertes aux professionnels. Pour le compte particulier, les personnes bénéficient des garanties classiques. Quant au cautionnement, il est donné aux deux parties. Cependant, il y a une différence étant donné que le régime juridique risque de changer. En effet, le particulier peut bénéficier d’une réticence dolosive, d’une incomplétude de la mention manuscrite et d’un défaut de l’obligation de conseil de la banque, alors que le professionnel non. Il faut savoir que ces différences peuvent parfois être caduques, comme dans le cas d’une obligation d’information de la caution par le créancier professionnel.

Les services octroyés aux professionnels sont plus adaptés à leurs besoins. Par rapport aux particuliers, les professionnels ont l’avantage d’avoir des services d’informations spécifiquement conçus pour eux. De cette manière, les mouvements sur les relevés de compte sont bien gérés et bien déterminés.

Les tarifications

En général, les tarifications de tenue de compte pour les professionnels sont plus élevées que pour les particuliers. Et c’est la même chose pour les frais de service. Cependant, certaines banques proposent des taux très bas.

D’une part, voici les tarifications pour un compte professionnel :

  • Les frais de tenue de compte : en générale, ils s’élèvent à 24 euros par mois. Ce tarif est parfois inclus dans les tarifs forfaitaires, même si les banques indiquent que la tenue de compte est gratuite.
  • Les frais de commission de mouvement : en moyenne, les tarifications sur la commission de mouvement varient de 0,05 à 0,20 % de la somme débitée sur une durée d’un mois en générale.
  • Les frais de commission du plus fort découvert : il est calculé en fonction du plus élevé des découverts sur une durée d’un mois.
  • Les frais d’accès aux services en ligne : les frais varient de 0 à 30 euros par mois.
  • Les frais de carte bancaire professionnelle : pour les cartes business, Visa Premier, MasterCard, etc., la cotisation varie de 42 euros à 140 euros par an. Pour certaines banques en ligne, le prix d’une carte bancaire pour les entreprises individuelles est de 9 euros par mois au minimum.

compte professionnel

D’autre part, voici les tarifications pour un compte particulier :

  • Les frais de tenue de compte : Les tarifs varient d’une banque à une autre, ils sont de 20 à 40 euros par an en moyenne. Cependant, plusieurs banques proposent des packages, et les frais de tenue de compte y sont déjà inclus.
  • Les frais d’accès aux services en ligne : en général, ils sont gratuits.
  • Les frais de carte bancaire personnelle : Le prix varie en fonction des types de carte. Le prix d’une carte classique à débit immédiat est de 40 à 50 euros par an, une Platinium entre 250 à 300 euros. Et pour une carte Infinite, ils sont de 300 à 350 euros.

Le chargé de clientèle

Il est évident que les demandes d’un professionnel et d’un particulier sont tout à fait différentes. Le professionnel a plusieurs besoins et demandes spéciales pour la gestion de son compte. Il requiert alors une attention particulière de la part d’un chargé de clientèle. Quant au chargé de clientèle du particulier, il est moins omniprésent pour la gestion du compte, car il s’agit d’un cas classique pour lui.

Cet article est tiré du site :