crédits : eric fort

La pérennité d’une entreprise dépend en grande partie de ses indicateurs de performance qualitatifs et quantitatifs. En effet, afin de s’arrimer aux standards de l’excellence opérationnelle, les entreprises mettent en place à tous les échelons des indicateurs de performance qui servent désormais de repères.

Le cycle d’exploitation et le taux de rendement des divers actifs ne sont pas les seuls paramètres sur lesquels doivent s’appesantir les entreprises. Les indicateurs commerciaux et organisationnels sont tout aussi importants pour une évaluation efficiente de la performance d’une industrie. Nous abordons ici les indicateurs majeurs de performance dans le secteur industriel.

La gestion des risques industriels

La gestion de risques industriels est une démarche qui permet d’étudier la probabilité de la survenue d’un éventuel risque et ses conséquences. L’objectif de cette démarche est de préparer l’entreprise à prévenir et à mieux gérer cette menace.

La bonne gestion des risques repose sur une démarche méthodologique se déclinant en plusieurs étapes. La première consiste à identifier les risques probables en répertoriant les potentielles situations dangereuses sur le site de production. La deuxième phase est d’étudier les répercussions des risques identifiés.

Il ne restera plus qu’à proposer et appliquer les solutions adéquates visant à éviter les sinistres en milieu professionnel. Enfin, le suivi et le contrôle constituent la dernière phase de la gestion efficiente des risques.

La gestion des risques au sein d’une industrie est donc très capitale pour la pérennité de celle-ci. C’est bien la raison pour laquelle, les acteurs du secteur tertiaire n’hésitent pas à solliciter les experts dans la mise en œuvre des conseils pour la performance industrielle. Dans un climat marqué par l’évolution permanente et l’innovation technologique, la gestion des risques industrielle est donc un critère indéniable de performance.

La chaîne d’approvisionnement, la logistique et l’inventaire

Une entreprise qui dispose d’une chaîne d’approvisionnement optimisée a de fortes chances de voir son rendement économique s’accroître. Elle peut réaliser des revenus moyennement supérieurs à ceux de ses concurrents. Il est de ce fait important d’analyser les mesures prioritaires de la chaîne d’approvisionnement.

Cela permet de discerner les problématiques qu’une entreprise peut rencontrer dans la gestion logistique et les inventaires. En effet, pour de meilleures performances industrielles, il est important de concilier une logistique forte avec les stratégies industrielles. Par ailleurs, pour une entreprise distributrice ou manufacturière, l’usage d’indicateurs de performance permettant de contrôler son inventaire sera d’une grande importance.

La durée globale du cycle de production

La durée globale du cycle de production représente le temps idéal pour démarrer et terminer la production d’une commande. C’est le temps nécessaire pour transformer les matières premières en produits finis.

Elle permet de définir les performances et l’efficacité de la machine à la minute. Sa maîtrise évite les problèmes de retard dans la livraison des commandes. La détermination de la durée globale du cycle de production permet d’identifier les processus qui doivent être améliorés pour une meilleure rentabilité des activités.